• L'Enfant Prodigue
L'Enfant Prodigue

Icône de L'Enfant Prodigue

  • Référence: G5023

40,83 € TTC

En stock

Disponible en 2 tailles (Ref IC_5023)

5
5.00/5 - 1 revue
Déclinaisons Caractéristiques Référence prix Ajouter au panier

Icône de L'Enfant Prodigue

Icône de L'Enfant Prodigue

Taille : G (29,5 cm x 19 cm) - bois massif

Référence : G5023

G (29,5 cm x 19 cm) - bois massif

G5023

49,00 € TTC

49,00 € TTC

Icône de L'Enfant Prodigue

Icône de L'Enfant Prodigue

Taille : PRADF (79,5 cm x 57,6 cm) - Médium de 10mm - chanfrein ton acajou

Référence : PRADF5023

PRADF (79,5 cm x 57,6 cm) - Médium de 10mm - chanfrein ton acajou

PRADF5023

234,00 € TTC

234,00 € TTC

Description Icône de L'Enfant Prodigue

Cette icône reprend une peinture à huile réalisée par Rembrandt en 1668 : Le retour de l'enfant prodigue. Le tableau original mesure 262 sur 205 centimètres. Ce tableau est considéré comme appartenant à l'âge d'or de la peinture néerlandaise. Depuis 1766 cette oeuvre d'art se trouve au musée de l'Ermitage à Saint-Pesterbourg.
Les personnages principaux sont évidemment le fils prodigue et son père mais les trois autres qui se trouvent à gauche du père un peu en arrière plan ont leur signification ; nous en parlerons plus bas.
L'enfant prodigue n'est pas seulement à genoux, il est aussi affaissé, et semble plié sous le poids du repentir, de la honte et peut-être de l'accueil plein de miséricorde de son père. Ses souliers usés, le talon meurtri de son pied droit révèlent la misère par laquelle il est passé : d'après le texte évangélique il était condamné à garder des porcs en raison de la famine qui sévissait dans le pays.
De ses deux bras le Père serre son enfant retrouvé contre lui. Arrêtons-nous maintenant sur les mains du père ; ce qu'il y a de remarquable, c'est leur différence : l'une est forte, virile, la main gauche et l'autre plus fine, féminine, celle de droite. Dans cette opposition, Rembrandt a voulu signifier que dans le père se trouve concilier la miséricorde et la justice, la tendresse de la mère et la force du père. Quoique nous appelons Dieu Père, en lui nous trouvons toute la tendresse d'une mère suivant cette parole d'Isaïe (49, 15) : "Une femme oublie-t-elle son enfant? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point."
Le père en appuyant le fils contre sa poitrine semble vouloir lui faire découvrir l'amour de son coeur très aimant. La position légèrement voutée du père rappelle toute sa condescendance, sa sollicitude pour ce fils dont chaque il espérait et guettait le retour. Le visage du père est bouleversant de tendresse, de compassion, usé par l'attente douloureuse.
Le personnage debout représente le fils raide comme la justice, les mains posées sur lui-même ; il ne semble pas ouvert à la miséricorde, indifférent à la cène des retrouvailles, et de repentir, à la joie du père.
Certains critiques font remarquer que ce personnage debout ressemble au père : vêtement, visage, nez ; ils voient en lui un sosie, le frère jumeau du père. Son attitude est en opposition avec l'accueil plein de miséricorde du père. Il représente l'attitude opposée, celle que nous aurions facilement, celle que nous dicte la nature, un zèle amer. D'autres, frappés aussi par cette ressemblance pensent que le personnage de droite est le père plus jeune durant l'absence de son fils ; le père qui craint qu'un malheur soit arrivé à son fils ; le père qui scrute l'horizon dans une attente anxieuse, et il imagine la cène des retrouvailles qu'il contemple dans les deux personnages de gauche.
Si le personnage debout est un sosie du père ou un frère jumeau, le frère ainé est identifié dans le deuxième personnage debout qui semble regarder la cène en curieux se demandant comment cela finira-t-il. Il semble prêt à être touché par l'accueil miséricordieux du Père. L'Evangile nous dit que le fils ainé critiqua dans un premier temps l'attitude du père mais ne dit rien de son attitude après la réponse du père.
Quant au personnage assit la critique ne dit pas grand chose : est-ce un serviteur ?


--------------------

Toutes les icônes de ce modèle IC_5023, sauf les formats PRA et PRB, sont munies au dos d'un trou, pour pouvoir être fixées au mur. Ce trou est cranté pour faciliter son centrage. Vous pouvez aussi l'exposer sur un chevalet.
Les modèles PRADF ou PRBDF sont munis au dos d'une attache métallique qui permet de l'accrocher au mur.



Pour le format G5023 voir le chevalet IKNG27

Vous trouverez les chevalets dans l'onglet "Produits associés" ou la catégorie "Accessoires"

Fiche technique - Icône de L'Enfant Prodigue

  • Auteur

    Rembrandt

  • Référence

    IC_5023 ou G5023

  • Nom du produit

    Icône de L'Enfant Prodigue

  • Référence(s) par format

    G5023, PRADF5023

  • Dimension

    29,5 x 19 cm

  • Date

    XVIIe s.

  • Fabricant

    Traditions Monastiques (FRANCE)

  • Matériau(x)

    bois massif (G5023), médium (PRADF5023)

  • Disponible aux dimensions suivantes

    29,5 x 19 cm (G5023), 79,5 x 57,6 cm (PRADF5023)

  • Matériau

    bois massif

  • Mode de fabrication

    Image collée sur bois

Avis (1) Icône de L'Enfant Prodigue


août 7, 2013
5
(5/5
j'en pense 6/10, et je recherche désespéremment la même icone en format environ 6*8 cm
j'en pense 6/10, et je recherche désespéremment la même icone en format environ 6*8 cm.
de la réception arrivée 3plusieurs jours après la profession de foi de mon petit fils je note 3/10 et n'ai donc pa l'intention de re commander sur votre site

Réponse : Nous sommes bien désolés de ce retard, mais si nous avions su la date de la profession de foi nous aurions traité votre commande en urgence.
 
Page: 1

Ajouter un avis