Filtrer par

Prénom

Matériau

Hauteur

Categories

Il y a 65 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-40 de 65 article(s)

Une statue de saints, Pourquoi faire ?

Le culte des saints fait partie de la spiritualité catholique ; et les articles religieux que nous vous proposons, sont là pour vous aider à honorer les saints comme ils le méritent. Nous avons besoin d'incarner notre piété, nous sommes corps et âme. Un crucifix nous rappelle constamment la mort du Christ pour nôtre salut, les vitraux dans les églises sont aussi un lieu privilégié pour nous parler des saints ; une Statue de notre dame nous encourage à la prier ; une statue de saints placée dans une niche est une manière de se mettre sous sa continuelle protection ; passer souvent devant des niches ornées d'une statue de saints est l'occasion de penser, à lui de le prier, et de le remercier. Cette intercession des saints nous rappelle le dogme de la communion des saints, cher aux Catholiques : l'amour de Dieu nous unis tous entre nous ; le bien des uns est aussi le nôtre. Prier les saints ne diminue en rien Dieu, bien au contraire, cela montre sa grande libéralité et bonté ; car d'une certaine manière il fait participer les saints à sa puissance et bonté, et c'est une raison supplémentaire de rendre gloire à Dieu, et l'amour entre les hommes est renforcée.

Le culte de ses saints

Il est bon de rappeler que dans le culte des images ou des statues, notre vénération ne s'adresse pas à l'objet religieux, la statue en bronze ou en bois, mais va à la personne représentée par cette sculpture religieuse. En honorant un saint, nous ne faisons aucune injure à Dieu ni un acte d'idolâtrie. Car comme dit la préface des saints : en couronnant vos saints ce sont vos propres dons que vous couronnez. La sainteté est avant tout un don de Dieu, car sans la grâce elle n'est pas possible et la grâce divine nous précède. Ils sont saints parce qu'ils ont été fidèles à la grâce, et ils on été fidèles à la grâce parce qu'ils ont beaucoup prié. Saint Alphonse-Marie de Liguori a écrit : « Celui qui prie se sauve certainement, celui qui ne prie pas se damne certainement. Les saints sont devenus saints parce qu'ils ont beaucoup prié. S'ils avaient moins prié, ils auraient été moins saints ; s'ils avaient plus prié, ils auraient été plus saints ». Tout ce doit nous encourage à prier le rosaire ou au moins le chapelet quotidien.
Nous sommes appelés tous à la sainteté. La sainteté n'est pas quelque chose d'extraordinaire. Elle se vit avant tout dans la monotonie du quotidien. La sainteté ne consiste pas seulement à faire le bien mais à le bien faire. Cela suppose de le faire avec amour. Saint Jean de la Croix nous dit qu'au soir de notre vie nous serons juger sur l'amour. On peut donc se demander chaque soir : que reste-t-il de nos journées aux yeux de Dieu ? Il reste ce qui a été fait par amour. Les saints sont des exemples pour nous aider à rendre amour pour amour au Christ crucifié et mort pour notre salut.

Quelques définitions :

Baroque : est un style d'art religieux encouragé par la contre-réforme ou réforme catholique, en réaction au paganisme de la renaissance et aux protestants qui refusaient le culte des images et la décoration dans les églises. L'art baroque commence à la deuxième moitié du XVIe s. pour se terminer avant la révolution.
Basilique : Est une église élevée a une dignité spéciale en raison de son importance. Généralement l'église d'un lieu de pèlerinage est une basilique si le nombre des pèlerins est important.
Calice : est un vase sacré utilisé pour la consécration du vin au cours de la messe. Le vin est changé en sang du Christ par la transsubstantiation.
Chérubins : est le nom donné au deuxième choeur des Anges ; le premier s'appelle les Séraphins.
Église paroissiale : édifice religieux dans lequel le curé d'une paroisse célèbre les différents offices
Maître-autel : c'est l'autel principal d'une église qui se trouve dans le sanctuaire et sur lequel sont célébrées les messes solennelles. Généralement dans les églises il y a des chapelles latérales dans lesquelles se trouve un autel où de temps en temps sont célébrées des messes basses. L'autel doit être dominé au moins d'un crucifix. Le dessus s'appelle la table et son support le tombeau, car l'autel symbolise le Christ immolé ou parfois à la forme d'un tombeau.
Marie qui défait les noeuds : est le nom d'un tableau réalisé par un peintre allemand réalisé vers 1700. Le Pape François, alors qu'il était encore cardinal archevêque de Buenos Aires, favorisa cette dévotion et ce vocable qui se diffusa très rapidement à travers le monde.
Nef : dans une église, est la partie centrale, dominée par la voute principale, réservée aux fidèles
Pendentif : est un objet qui pend au coup à l'aide d'une chaîne ou d'un collier ; telles sont les médailles de la sainte Vierge ou des saints que les chrétiens aiment à porter par dévotion ou pour bénéficier de leur protection.
Pâques : est la plus grande fête des catholiques ; c'est la solennité des solennités, dans laquelle nous fêtons la résurrection du Christ, vainqueur du péché, du démon et de la mort.
Reliques : vient d'un mot latin qui signifie reste ; cela désigne principalement les restes des corps des saints que l'Eglise catholique tient en grand respect car ces restes, généralement des os, ont appartenu à un corps vivant, temple de l'Esprit-Saint qui doit ressusciter à la fin du monde. Ces reliques sont conservés dans de petits coffrets appelés reliquaire et proposées à la vénération des fidèles. Le concile de Trente a confirmé la légitimité de la vénération des reliques.
Retable : est un ensemble de panneaux de bois représentant différents saints personnages, scènes de la Bible ou de l'Evangile placé au dessus d'un autel dans un but de décoration. Les sujets ou thèmes représentés sont en lien avec le mystère qui se déroule sur l'autel au moment de la messe. L'un des plus célèbres est le retable des frères Van Eyck. Nous avons consacré plusieurs articles su notre blog :
Sanctuaire : dans une église, c'est le lieu le plus sacré dans lequel se trouve l'autel principal sur lequel se célèbre la sainte Messe.
Triptyque : c'est un ensemble de trois panneaux, généralement en bois, un panneau central et deux panneaux latéraux, assemblés entre eux par des charnières. Il représente différentes scènes religieuses.
Vitrail : c'est un ensemble de morceaux de verres assemblés entre eux par un châssis de plomb ; ces verres sont colorés de manière à représenter différentes scènes de la bible, de l'Evangile ou de la vie des saints. Dans les édifices religieux, le vitrail sert aussi de vitre, et en raison des verres colorés, il laisse passer une lumière multicolore.