Filtrer par

Thème

Matériau

Hauteur

Categories

Il y a 71 produits.

Filtres actifs

Affichage 1-30 de 71 article(s)

La statuaire consacrée à la Vierge Marie Mère de Dieu est très riche ; il est le fruit d'une dévotion mariale multi séculaires ; pour vous aider à vous y retrouver nous donnons ici le sens de quelques titres que la foi et la piété chrétienne, appuyées sur une saine théologie attribue à la sainte Vierge.

Statue de Marie Marie Immaculée : Cette appellation fait bien évidemment allusion au privilège de l'Immaculé-Conception, reconnu officiellement par l'Eglise catholique le 8 décembre 1854. Sa fête liturgique est le 8 décembre, 9 mois avant la Nativité de la très sainte Vierge qui est fêtée le 8 septembre. Il est assez difficile de représenter une telle statue de Marie où brille cette innocence virginale, cette pureté ineffable. Mais une statue qui représente la Vierge de la Médaille miraculeuse de la rue du Bac peut être considérée comme une statue de Marie Immaculée puisque sur les médailles miraculeuses nous pouvons lire l'inscription suivante : "O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !". De la même manière une statue de Notre-Dame de Lourdes est aussi une statue de l'Immaculée Conception car à la dernière apparition la Vierge Marie se fait connaître sous le nom de : "Je suis l'Immaculée Conception". Par ce privilège elle est la femme qui écrasa la tête du serpent de la Genèse qui symbolise Satan.

Marie Mère de dieu : ce privilège de la Maternité divine a été défini comme dogme au concile d'Ephèse en 431 ; en raison de l'union de la nature divine et humaine dans la personne du Verbe, deuxième personne de la Très-sainte Trinité ; tout en gardant sa virginité, Marie est mère d'un fils qui est Dieu, Jésus notre Sauveur, elle est donc Mère de Dieu. Toutes les statues où la sainte Vierge porte l'Enfant-Jésus dans ses bras honorent ce privilège de Marie d'être Mère du Fils de Dieu par nature.

Marie qui défait les noeuds : ce titre fait allusion à un tableau réalisé en 1700 par un allemand Johann Melchior Schmidtner. La dévotion populaire lui a donné le nom de "Marie, celle qui défait les noeuds". Cette dévotion connait aujourd'hui une diffusion extraordinaire grâce au Pape François, qui, en 1980, alors qu'il n'était encore que simple Père Jésuite, rapporte d'Allemagne quelques images de ce tableau et la dévotion se répand très rapidement surtout à partir de 1998. Marie est celle qui libère du noeud du péché, du noeud de la discorde, de la division, de toutes les conséquences néfastes des maux physiques et moraux.

Marie Reine : L'humble vierge Marie, en raison de sa dignité de Mère de Dieu, de son Immaculée Conception, est au-dessus de tous les Anges et de tous les saints. La Vierge Marie, fille de la race royale de David, Mère du Christ, Roi des rois, mérite ce titre de Reine de l'univers. Son rôle dans l'oeuvre de la Rédemption entraînant les privilèges uniques de l'Immaculée Conception et de l'Assomption, l'a élevée au-dessus de toutes les autres créatures. Intimement unie à Jésus-Christ, unique Médiateur,  la Bienheureuse Vierge Marie participe, à un titre tout spécial, à son universelle Royauté. La fête de Marie Reine fut instituée par le Pape Pie XII le 11 octobre 1954. Les statues où la vierge est couronnée symbolisent ce titre de Marie Reine.

Madone : est un mot qui vient de l'italien  madonna (Ma donna) et signifie littéralement "Ma Dame". En Italie et en Espagne, ce mot est employée pour une statuette de la Vierge, placée dans une niche, sur la voie publique. Ainsi le Mot Madone signifie la sainte Vierge Marie ou sa représentation.

Notre-Dame-de-France : c'est la monumentale statue de la sainte Vierge érigée au Puy en Velay. C'est ici que la sainte Vierge Marie est apparue la première fois en France en l'an 80. Pour en savoir plus sur ce sanctuaire marial, vous pouvez consulter le site officiel : Sanctuaire de Notre-Dame de France. Il existe un autre sanctuaire en France avec une statue de Notre-Dame de 7 m qui porte le même nom ; il est situé à Baillet-en-France, à 18 km au nord de Paris. Ce sanctuaire est très lié avec les Vierges Pèlerines ; pour en savoir plus : https://www.notre-dame-de-france.com/

Notre-dame-des-victoires : cette dévotion se rattache à la paroisse de Paris consacrée à Notre-Dame des Victoires et qui devint célèbre au  XIXe siècle grâce à l'abbé Desgenettes ; pour en savoir plus vous pouvez consulter la lettre spirituelle de notre Abbaye qui raconte son histoire : https://www.clairval.com/index.php/lettre/?id=6160113. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus fut guérie miraculeusement par Notre-Dame des Victoires.

Sanctuaire marial : est un lieu dédié à la Vierge Marie où les pèlerins viennent en pèlerinage par dévotion, pour demander des grâces, des guérisons corporelles. Très souvent, l'origine d'un sanctuaire marial est lié à d'apparitions mariales comme à Fatima, à des miracles nombreux obtenus par l'intermédiaire d'une eau miraculeuse comme à Lourdes, sans compté le fait des apparitions dans la grotte de Massabielle. Généralement le sanctuaire marial possède une église élevée au rang de Basilique ou une statue monumentale de la Vierge. Généralement chaque sanctuaire marial possède une statue de la sainte Vierge

Vierge noire : c'est une manière d'appeler toutes les statues de la sainte Vierge dont le visage est plus ou moins noir ; généralement elles sont en bois. Pour voir quelques modèles de Vierges noires : https://fr.aleteia.org/2018/05/21/en-images-les-plus-belles-vierges-noires-de-france/

Bienheureuse vierge marie : cela fait référence à la Visitation où sa cousine Elisabeth, inspirée par l'Esprit-Saint, appela Marie Bienheureuse parce qu'elle avait cru à l'annonce de l'Ange le jour de l'Annonciation. Marie répondit par le chant du Magnificat, un chant d'humilité et d'action de grâces.