Statue de la Vierge gothique, 52 cm

VIRGO52

New product

Dimension : 52 cm - Matériau : Staff

Plus de détails

En stock

5
5.00/5 - 4 avis

220,00 € TTC


Caractéristiques

RéférenceVIRGO52
Nom du produitVierge gothique, 52 cm
Dimension52 cm
MatériauStaff
Poids5,8 kg

En savoir plus

“Quand vous passez devant une image de la Vierge Marie, dites : Je vous salue, Marie. Saluez Jésus de ma part”. Saint Padre Pio.
Cette statue est un moulage d'une statue du XIIIe siècle. La Vierge tient dans sa main droite une pomme. Dans la Tradition chrétienne, la pomme est le fruit défendu du paradis terrestre, qu'Ève, tentée par le diable, cueille et donne à manger à Adam : la pomme est ainsi devenue le symbole de la chute de l'homme. En fait les Écritures ne précisent pas à quelle espèce appartient le fruit défendu : comme le mot latin malum désigne aussi bien le mal que la pomme, on a supposé que l'arbre de la connaissance du bien et du mal était un pommier.
Contrairement à Ève qui mange la pomme, fruit défendu, la Vierge présente ce fruit au Verbe de Dieu, qui s'est incarné pour réparer la chute d'Adam. Il existe plusieurs statues qui représentent la Vierge Marie tenant une pomme. Celle-ci n'est plus un symbole de la chute originelle mais de la Rédemption. De même qu'Ève avait présenté le fruit défendu à Adam, l'entraînant dans sa chute ainsi que toute l'humanité, Marie, nouvelle Ève, présente à son Fils, le Nouvel Adam, le fruit de l'Arbre de Vie qui est la croix, instrument de notre rachat.

L'originalité de cette statue vient de ce que l'Enfant-Jésus tient dans ses mains un serpent, symbole du diable, qu'Il écrase de son coude droit. En effet, par sa mort sur la Croix et sa Résurrection, Notre-Seigneur a vaincu le Malin et nous ouvre le Paradis, inaccessible depuis le péché originel.
La statuaire des XIXe et XXe siècles représente souvent la Vierge écrasant de son talon le serpent. C'est l'illustration d'un passage du livre de la Genèse, selon la Vulgate (Gn, 3, 15). Marie est impliquée dans la victoire du Messie .
La traduction grecque des Septante, en commençant la deuxième phrase de ce verset par un pronom masculin, attribue cette victoire non au lignage de la femme en général, mais à un fils de la femme ; ainsi est explicitée l'interprétation messianique proposée par plusieurs Pères de l'Église.
La Bible de Jérusalem traduit : “Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon” . Ces interprétations diverses ne s'excluent pas mais se complètent : le diable est vaincu par le Christ, mais non sans la coopération déterminante de Marie Immaculée.

  • Les avis (4)

  • août 25, 2018
    5
    (5/5
    Gracieuse Porte du Ciel
    Cette Vierge gothique est magnifique. Sa quiétude ensoleille la maison : un avant goût de Paradis dans les sourires de l'Enfant Jésus et de la très Sainte Vierge Marie. Merci pour tant de grâce artistique.
     

    déc. 21, 2017
    5
    (5/5
    Souriante et apaisante
    Très belle statue de Notre Dame et son enfant qui exprime une grande douceur.
    Par ailleurs les photos fournies sur le site donnent une bonne image de la réalité.
    Enfin livraison, délais, emballage, rien à redire.
     

    mai 19, 2017
    5
    (5/5
    Juvénile et souriante
    Belle représentation de la Vierge, juvénile et souriante.
    Livraison parfaite agrémentée de cadeaux dont je vous remercie.
     

    août 29, 2016
    5
    (5/5
    Sereine et paisible
    Achetée pour les soixante ans de ma femme, elle l'a conquise dès qu'elle l'a vue, par la douceur de son sourire, son visage apaisé et apaisant, et la grâce de l'enfant Jésus.
     
    Page: 1

    Ajouter un avis

    Produits associés