Articles sur la Vierge de la Médaille Miraculeuse


Dans cette catégorie nous avons rassemblé tous les objets religieux consacrés à la Médaille Miraculeuse.
C'est en 1830 que commença cette belle histoire de la Médaille Miraculeuse par la visite à trois reprises de la sainte Vierge à une jeune postulante des filles de la Charité, soeur Catherine Labouré. Cela se passait au noviciat rue du Bac à...

Détails

Produits concernant la Vierge de la Médaille Miraculeuse 

Il y a 21 produits.
Résultats 1 - 21 sur 21.
Résultats 1 - 21 sur 21.
Beginning



... Paris. A la deuxième apparition qui eu lieu le 27 novembre 1830, la sainte Vierge lui montra dans un tableau l'avers et le revers de ce qui allait devenir la Médaille Miraculeuse. Il faudra attendre 1832 pour que les premières médailles soient frappées ; en raison des nombreuses et miraculeuses guérisons obtenues par l'intermédiaire de cette médaille durant l'épidémie du choléra de 1834, la petite médaille, comme on disait au début, se répandit comme une traînée de poudre et très vite le peuple des fidèles l'appela la Médaille Miraculeuse. Par la suite sa diffusion ne fit que croître pour atteindre des milliards de médailles distribuées à travers le monde.
Avant la révélation de la Médaille Miraculeuse, à la première apparition, la sainte Vierge avait demandé que la chapelle de la Rue du Bac soit ouverte au public et elle promit que de nombreuses grâces seraient accordées aux fidèles qui viendraient prier au pied de l'autel de cette chapelle. De plus elle avait demandé qu'une statue de la Vierge Miraculeuse soit placée dans la chapelle à l'endroit même où la sainte Vierge était apparue à sainte Catherine Labouré. Il faudra attendre la mort de la sainte pour la réalisation en 1880 des deux demandes de la Vierge Marie.
La statue de la Vierge placée dans la chapelle est un peu différente de celle de la médaille. Sur cette dernière la sainte Vierge a les bras ouverts et les mains tendues vers le bas alors que l'autre statue, celle qui a été mise dans la chapelle, représente la sainte Vierge portant dans ses mains un globe à la hauteur de l'estomac. Sur notre blog et dans les descriptions des objets religieux consacrés à la médaille miraculeuse nous avons expliqué la raison de cette différence ; vous pouvez consulter l'article suivant :
La Vierge au globe de la Chapelle miraculeuse de la rue du Bac

Quoiqu'il en soit la sainte Vierge est autant honorée par ces deux statues.
L'inscription de la médaille "O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous, indique clairement que la statue de la Médaille Miraculeuse est une statue de l'Immaculée Conception, mais elle est plus que cela. Une partie du symbolisme de la Médaille Miraculeuse rappelle le privilège de Marie Médiatrice de toutes grâces (les rayons lumineux) et le titre de Marie corédemptrice (la croix et les deux coeurs du revers de la médaille).

Ces quelques explications montrent la richesse théologique et spirituelle de la Médaille Miraculeuse. On comprend alors que la dévotion envers la Vierge de la rue du Bac ne se limite pas à cet objet religieux porté autour du cou, mais comprend aussi des statues, porte-clés, etc...

Pour en connaître davantage sur la Médaille Miraculeuse nous vous invitons à lire les descriptions des objets religieux consacrés à la Médaille Miraculeuse. Sur chacune d'elles vous trouverez des considérations d'ordre théologique, spirituel et historique.
Vous pouvez aussi consulter avec profit ces articles de notre blog :
Pourquoi porter la Médaille Miraculeuse ?
La chapelle de la médaille miraculeuse et Lourdes
Vraie ou fausse Médaille Miraculeuse ?

Back