Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm Agrandir l'image

Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm

MED062-MIR

New product

Matériau : métal argenté - Diametre : 42 mm

Plus de détails

En stock

5
5.00/5 - 6 avis

14,79 € TTC


Remise sur la quantité

QuantitéPrixVous économisez
20 11,89 € Jusqu'à 58,00 €
30 10,41 € Jusqu'à 131,40 €

Caractéristiques – Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm

RéférenceMED062-MIR
Ancienne référenceMED3417
Diamètre42 mm
Nom du produitMédaille Miraculeuse, métal argenté - 42 mm
Dimensionlongueur 42 mm
FabricantPichard-Balme
Matériaumétal argenté

En savoir plus – Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm

La longueur de cette médaille miraculeuse de la rue du Bac est de 42 mm sans la bélière et 45 mm avec.

Vous trouverez des colliers dans l'onglet "Produits associés" ou dans la catégorie "Colliers" ; pour cette médaille, les modèles qui conviennent sont :
colliers en maille gourmette :
collier à maille gourmette (métal argenté), 50 cm
collier à maille gourmette (métal argenté), 60 cm
Colliers en maille forçat :
Chaîne en métal argenté à maille forçat 50 cm
Chaîne en métal argenté à maille forçat 60 cm
Collier en acier :
collier à maille gourmette en acier, 50 cm

L'une des innovations dues à la Médaille Miraculeuse dans les représentations de la Vierge Marie, ce sont les rayons lumineux qui partent des mains pour éclairer le globe qui est sous les pieds de Marie, au point de l'envelopper comme si rien n'échappait à ce rayonnement. Ces rayons lumineux symbolisent toutes les grâces que la sainte Vierge distribue à ses enfants de la terre. Ainsi est rappelé ce titre que Marie est Médiatrice de toutes grâces. Comme nous l'avons déjà écrit sur la description d'objets religieux consacré à la médaille miraculeuse, la Vierge des apparitions de la rue du Bac, en plus d'être une Vierge de l'Immaculée, est aussi la Vierge corédemptrice et la Vierge Médiatrice de toutes grâces. Nous avons déjà parlé des deux premiers privilèges :
- Signification du privilège de l'Immaculée Conception
- A propos de du titre de corédemptrice

Arrêtons-nous un instant sur le troisième titre.
A cause de son rôle de Coréremptrice avec le Rédempteur au pied de la croix (cf. Jn. 19,26), le Fils a accordé à Marie sa Mère le don précieux d'être Médiatrice pour toute l'humanité. Car dans sa charité maternelle, elle s'occupe, jusqu'à ce qu'ils soient parvenus à la félicité de la patrie, des frères de son Fils qui sont encore pèlerins et qui sont en butte aux dangers et aux misères. Marie, qui a reçu son titre de corédemptrice au pied de la croix, après avoir été élevée au ciel, n'a pas déposé cette fonction salvifique mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre salut éternel.
Ce titre de Médiatrice de toutes grâces semblent contredire la sainte Ecriture qui affirme que Jésus est l'unique Médiateur entre Dieu et les hommes.
Il n'en est rien, l'unique médiation de Jésus-Christ, dans sa perfection divine et humaine, permet à d'autres de participer à cette source unique de médiation auprès du Père, et de la partager. Il est bien vrai qu'aucune créature ne peut jamais figurer sur le même plan que le Verbe incarné, notre Rédempteur. Mais, de même que les ministres sacrés et les fidèles participent, selon des façons variées, au sacerdoce du Christ, et que la bonté unique de Dieu est réellement répandue selon une grande variété de manières, dans les créatures, de même également la médiation unique du Rédempteur n'exclut pas, mais suscite plutôt chez les créatures une coopération variée, qui provient de la source unique.
La médiation unique du Christ est partagée, par exemple dans la dimension de son sacerdoce. Ceci non seulement n'ôte rien a l'unique médiation du Christ, le grand-prêtre souverain mais manifeste plutôt la puissance et la gloire de l'unique Grand-Prêtre.
De même pour "la bonté unique de Dieu," qui n'est pas diminuée mais plutôt exaltée à nouveau du fait qu'elle est réellement manifestée selon une grande variété de manières dans les créatures de Dieu, suscitant ainsi la louange du Créateur, source unique de toute bonté. La bonté que nous voyons dans la créature nous invite à rendre gloire à Dieu source de toute bonté.
Ainsi, la médiation de Marie est une participation à l'unique source qui est la médiation du Christ lui-même. Elle découle de la surabondance des mérites du Christ. Elle s'appuie sur la médiation du Christ, elle en dépend, et en tire toute sa vertu.
C'est à Cana que nous voyons la première manifestation publique d'abord de la puissance messianique du Christ, l'unique Médiateur, et ensuite de l'étendue de la maternité spirituelle de Marie, son intercession de mère pour les besoins de ses enfants spirituels. La nouvelle maternité spirituelle de Marie comprend dans sa pleine extension et sa totale capacité la famille humaine entière. Et le but de cette nouvelle intercession maternelle de Marie pour la famille humaine est de mettre ses besoins en communion avec la mission et la puissance salvifiques du Christ, l'unique Médiateur.
C'est pour cette raison que le Magistère proclame Marie comme Médiatrice, qui en sa fonction de Mère a le droit d'intercéder pour le genre humain: Marie se situe entre son Fils et les hommes dans la réalité de leurs privations, de leur pauvreté et de leurs souffrances. Elle se place au milieu, c'est-à-dire qu'elle agit en Médiatrice, à sa place de Mère, consciente, comme telle, de pouvoir montrer à son Fils les besoins des hommes. Sa médiation a donc un caractère d'intercession: Marie intercède pour les hommes.
Mais le rôle de Marie, en tant que Médiatrice à Cana, est aussi dirigé vers son Fils, le Médiateur, et sa mission salvifique: En tant que Mère, elle désire aussi que se manifeste la puissance salvifique de son divin Fils, destinée à secourir le malheur des hommes, à libérer l'homme du mal qui pèse sur sa vie sous différentes formes et dans des mesures diverses.
Cette médiation maternelle de Marie est universelle, car elle est une participation à l'universelle Rédemption du Médiateur, et à la distribution des grâces du Calvaire qui sont également universelles. La Mère du Christ se tient au centre même du Mystère Pascal du Rédempteur qui enveloppe chaque individu et toute l'humanité. La Vierge Marie est donnée comme mère à chaque individu et à tous les hommes ; ainsi cette nouvelle maternité de Marie, générée par la foi, est le fruit du nouvel amour qui est arrivé à une maturité définitive au pied de la Croix, par sa participation à l'amour rédempteur de son Fils.

Articles du blog en relation – Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm

  • Les avis (6)

  • sept. 17, 2019
    5
    (5/5
    MEDAILLE MIRACULEUSE 42 MM
    COLLIOT ALAIN
    TRES BELLE MEDAILLE DE TRES BONNE QUALITE DIGNE DU SOUHAIT QUE MARIE A FAIT A SOEUR CATHERINE LABOURE
    MERCI A TOUS LES FRERES DE L'ABBAYE QUI OEUVRENT POUR LEUR MISSION AU SEIN DE L'EGLISE
     

    mars 24, 2018
    5
    (5/5
    Superbe
    Superbe médaille très bien dessinée, très grande, reçue avec la chaîne commandée. Bénie comme demandé. Des images et mots pieux ont accompagné le tout, je remercie vivement les frères et n’hésiterai pas à recommander le site et à acheter d’autres produits.
     

    déc. 9, 2016
    5
    (5/5
    Médaille Miraculeuse - 42 mm
    Très jolie médaille, excellent service. Merci aux frères de l'abbaye.
     

    nov. 2, 2016
    5
    (5/5
    Médaille Miraculeuse - 42 cm
    très belle finition. Médaille imposante.
     

    oct. 15, 2016
    5
    (5/5
    Médaille Miracleuse
    Très belle médaille, mais un peu grande 42mm. Elle est vraiment magnifique et on ressent la protection de notre Mère Marie.
    Merci aux frères de l'Abbaye
     

    oct. 11, 2016
    5
    (5/5
    Médaille Miraculeuse argentée - 42 mm
    Très belle représentation de la médaille Miraculeuse, la Sainte Vierge est resplendissante. Grâce à la taille de 42 mm, il est plus agréable de contempler les détails de cette belle médaille.
    un peu d'histoire : A l’automne 1834 il y a déjà plus de 500.000 médailles frappées. Qualité "Pichard-Balme", made in France.
     
    Page: 1

    Ajouter un avis