Categories

Du bon usage de l'eau bénite

Publié le : - Catégories : Bénédiction des objets religieux , Tous les articles

bénitier avec de l'eau bénite

Source de l'image : http://www.revueenroute.jeminforme.org/eau_benite_puissant_secours_pour_ames_purgatoire.php

L'eau bénite peut s'employer de différentes manières. Elle s'emploie aussi bien dans la liturgie que dans la vie quotidienne. Nous vous indiquons les principaux usages, afin qu'elle soit vraiment source de grâces.

L'eau bénite et la prière

En entrant dans une église ou avant de commencer une prière et tout exercice de piété, comme la lecture de la Parole de Dieu, la récitation du chapelet, la prière du matin et du soir, l'oraison, etc... il est bon, voir recommandé,  de faire un signe de Croix avec de l'eau bénite. Cela permet de nous rappeler nos promesses baptismales, de nous purifier des péchés véniels, d'éloigner le démon, les tentations et les autres distractions qui empêchent de bien prier.

L'eau bénite et la liturgie

L'Eglise utilise souvent l'eau bénite dans sa liturgie, d'abord chaque dimanche, à la messe solennelle le prêtre commence par asperger d'eau bénite <les fidèles, qui chantent pendant ce temps l'antienne "Asperges me" (ou le "Vidi aquam") durant le temps pascal.

L'aspersion de l'eau bénite est employée dans les bénédictions. Cette aspersion faite en forme de croix signifie que c'est en vertu de la passion et de la résurrection du Christ que la vertu sanctificatrice, salvifique, protectrice et médicinale de l'eau bénite est comme communiquée à l'objet bénit ou à la personne bénie.

L'eau bénite est employée aussi pour les funérailles. Ce geste d'aspersion rappelle le baptême et vise soulager les âmes du purgatoire par la vertu propitiatoire du sacramental. Ainsi l'aspersion du corps d'un défunt est l'expression de notre foi en l'amour miséricordieux de Dieu, de notre espérance de pardon et de la résurrection des morts ainsi que de la charité par la communion des saints

Sceau et goupillon

L'eau bénite au quotidien

Dans les siècles de foi, dans les maisons où régnaient la ferveur, il n'était par rare qu'il y ait des bénitiers dans les chambres. De cette manière les membres de la famille et les amis pouvaient se signer avec l'eau bénite en entrant et en sortant de la chambre, utiliser de l'eau bénite au lever et avant de se coucher pour se protéger des attaques nocturnes du démon, notamment contre la chasteté (pensées et actes, ...) ; si la nuit un cauchemar nous réveille, signons-nous avec de l'eau bénite pour mettre en fuite le démon qui s'amuse avec notre imagination.

Quand nous avons des peines, désolations durant la journée on peut se signer avec l'eau bénite. De même avant de commencer une activité afin d'accomplir celle-ci le mieux possible dans un esprit d'entière soumission à la volonté divine. Pour cela il est bon d'avoir un bénitier à proximité.

L'eau bénite, les tentations et le démon

Prendr l'eau bénite pour chasser le démon, c'est prendre un moyen spirituel pour suppléer à la faiblesse de notre prière, qui en raison de ses défauts est impuissante à chasser le démon. Alors on fait appel à un adjuvant que l'on sait par la volonté de l'Eglise capable de s'opposer aux influences mauvaises.

Efficacité de l'eau bénite

L'efficacité de l'eau bénite n'est plus à démontrer, elle tire son origine de la volonté de l'Eglise de se défendre du Prince des Ténèbres et de ses anges apostats. Sainte Thérèse d'Avila a eu plusieurs fois l'occasion de voir sensiblement la vertu de l'eau bénite : « Je l'ai vu bien des fois par ma propre expérience, il n'y a rien de plus efficace que l'eau bénite pour repousser les démons et les empêcher de revenir. »

L'eau bénite s'utilise par aspersion en forme de croix dans le lieu où l'on est ou sur des objets. Elle s'utilise en faisant un signe de croix sur soi mais on peut aussi boire une gorgée quand on se sent attaqué ou tourmenté intérieurement.

Dans un dernier article sur l'eau bénite nous donnerons des exemples de l'efficacité de l'eau bénite.

Articles en relation

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)