Categories

Le crucifix miraculeux de Limpias 2/2

Publié le : - Catégories : Histoire religieuse , Tous les articles

Eglise du Christ de Limpias

Eglise paroissiale de Limpias où se trouve le Christ miracueleux (source de la photo : http://www.ayuntamientodelimpias.es/sitios-de-interes/)

Extension des phénomènes miraculeux de Limpias

Au début, il a fallu attendre plusieurs semaines entre chaque manifestation du prodige :

- 11 avril 1919 : deux hommes qui étaient loin d'ajouter foi à ces faits, virent les yeux clignoter ; après cela ils n'étaient plus sceptiques...

- 30 avril 1919 : le matin quelques habitants de Limpias virent le phénomène, et cela se renouvela l'après-midi devant d'autres personnes.

Mais à partir de cette date, le miracle se produisit presque journellement devant des témoins très variés, plus ou moins nombreux ;cependant toutes les personnes présentes ne le voyaient pas systématiquement. En outre, le miracle ne se limitait plus aux yeux qui s'ouvraient et se fermaient ou à la sueur.

Diversité des phénomènes observés

Des témoins affirmèrent les faits suivants :

- certains affirmèrent que le Christ les avait fixés avec un regard doux et souriant, d'autres au contraire avec un regard sévère et perçant ;

- les uns voyaient des larmes remplir ses yeux, d'autres des gouttes de sang coulant le long de ses tempes meurtries par la couronne d'épines ;

- d'autres enfin virent de l'écume apparaître sur ses lèvres et de la sueur perler sur son corps ;

- on le voyait aussi pencher sa tête couronnée d'épines et la porter d'une épaule à l'autre ;

- quelques uns avaient l'impression qu'un long soupir de douleur et de résignation s'échappait de sa poitrine, d'autres croyaient le voir gémir.

- En résumé, c'est l'agonie sur la croix qui se déroulait sous les yeux des fidèles.

Description impressionnante faite par un témoin :

'Je vis les lèvres, de livides qu'elles étaient, devenir rouges. Le Christ m'adressa un regard d'une douleur infinie, mais il leva les yeux vers le Ciel. Ils étaient tachés de sang, la bouche aussi était toute remplie de sang. J'aperçus la langue et les cinq dents supérieures. Les traits, dans  lesquels se peignaient une douleur immense, se contractèrent...

"je souffrais moralement avec le Christ, de le voir ainsi suspendu à la croix, en proie à de si cruelles souffrances ; je souffrais de le voir la bouche pleine de sang, comme s'il avait voulu le vomir, et que cet effort l'eût étouffé. La poitrine se souleva puis s'affaissa. Il fit une tentative suprême pour respirer : à ce mouvement ses narines se dilatèrent, comme si l'air était venu à lui manquer. Une épine de la couronne pénétra dans la tempe gauche. Une goutte de sang en sortit, coula le long de la tempe et s'arrêta sur la joue. Une deuxième goutte suivit les traces de l'autre, mais s'écoula plus rapidement."

L'auteur de ce récit, avant de venir à Limpias, ne croyait pas à la vérité des phénomènes.

Gros plan sur le Christ de Limpias

Origine de l'image :http://dondepiedad.blogspot.fr/2012/08/el-santo-cristo-de-limpias.html

L'affluence des pèlerins

Les pèlerins commençaient à arriver par milliers. Le miracle continuait à se réaliser régulièrement et les témoins étaient parfois nombreux, plusieurs dizaines. La qualité des témoins était très variée : évêques, prêtres, religieux, savants et hommes de la haute société, personnes de toutes conditions, de tout âge, pécheurs endurcis et fidèles fervents. Dans les premiers temps ces phénomènes se produisaient fréquemment durant quelques années. Dans une plaquette consacrée au Christ de Limpias publiée en 1983 il est écrit " le Curé de Limpias a déclaré que les phénomènes, quoique plus rares, avaient toutous lieu, entraînant la conversion d'un grand nombre d'incrédules, pécheurs athées..."

Authenticité du miracle de Limpias

cette variété des témoins et la persistance du prodige font que nous possédons beaucoup de témoignages dignes de foi. Il serait fastidieux de les citer, car ils disent à peu près la même chose. Il est intéressant de noter dans ces témoignages, combien leurs auteurs prennent soin de préciser que l'auto-suggestion ou l'illusion n'est pas possible.

A cela il faut ajouter toutes les conversions et guérisons miraculeuses obtenues à la suite d'un temps de prière passé devant le crucifix.

Même si l'Eglise ne s'est pas prononcée sur le caractère miraculeux des phénomènes, le nombre des témoins, la qualité des témoignages, les conversions obtenues, attestent sans doute possible que le doigt de Dieu est là.

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)