Categories

La dévotion à la Vierge, Notre-Dame Auxiliatrice

Publié le : - Catégories : Histoire religieuse , La Vierge Marie , Tous les articles

Tableau de Notre-Dame Auxiliatrice, Turin

Sens du titre Notre-Dame Auxiliatrice

Rappeler le titre authentique nous aidera à mieux comprendre sa signification. Ce vocable complet est Auxilium Christianorum, ce qui donne en français Notre-Dame, secours des Chrétiens. Ce titre met directement en relief la forme publique et sociale de médiation, que la Sainte Vierge exerce non seulement en faveur de telle ou telle personne, institution, pays, etc... mais surtout en faveur de toute l'Eglise catholique  et de son Chef, le Pape, principalement aux moments les plus tragiques et dans les période les plus troublées.

Cet aspect social de cette dévotion, donne au culte de Notre-Dame Auxiliatrice un caractère spécifiquement distinct, qui ne s'identifie, ni ne s'oppose à celui des autres fêtes de la sainte Vierge. Naturellement il n'exclut pas, mais implique au contraire, au moins secondairement, l'intervention de la Sainte Vierge sur chacun de nous en particulier. Elle vient à notre secours et nous défend puisque nous sommes les membres d'un grand corps social, l'Eglise.

Interventions décisives de la sainte Vierge

L'aide secourable de la sainte Vierge n'a pas cessé depuis sa glorieuse Assomption, et dans de nombreuses occasions particulières elle s'est faite la défense de la chrétienté. Mais parmi ces faits particuliers, trois principaux ont déterminé l'Eglise à donner publiquement à Marie le beau titre de "Auxilium Christianorum" (Secours des Chrétiens).

Basilique de Turin

La basilique de Notre Auxiliatrice à Turin (photo wikipedia)

La victoire de Lépante

Devant la menace turque qui pesait sur tout l'occident, le pape saint Pie V éleva la voix pour que les princes chrétiens se réunissent contre l'ennemi du nom chrétien. L'armée chrétienne commandée par Don Juan d'Autriche écrasa la flotte turque dans les eaux grecques, le 7 octobre 1571. En souvenir de cette éclatante victoire le pape ordonna d'ajouter aux litanies de Lorette, l'invocation que l'on répète depuis : Maria Auxilium Christianorum (Marie, Secours des Chrétiens priez pour nous)

Jean Sobieski au secours de Vienne

En 1683 les Turcs étaient de nouveau devant Vienne, le roi de Pologne Jean Sobieski répondit à l'appel du Pape Innocent XI. Avec sa petite armée il écrase l'armée turque, au moins cinq fois plus nombreuse. L'un de ses lieutenants le duc de Bavière demanda et obtint d'ériger chez lui, à Munich, une Confrérie en l'honneur de Marie, Secours des Chrétiens.

Ces moments critiques de l'histoire, ont été l'occasion pour les fidèles de prier avec foi et confiance la Mère de Dieu pour les délivrer de la menace qui pesait sur la chrétienté. Leur espérance n'a pas été trompée, et c'est avec raison que ces victoires furent attribuées à une intervention spéciale de Notre-Dame, méritant ou justifiant ainsi ce titre de secours des Chrétiens.

Pie VII, le prisonnier de Napoléon 1er

Plus proche de nous, le Pape Pie VII, en 1814, attribua à la sainte Vierge sa libération des mains de Napoléon 1er qui le tint prisonnier plusieurs années à Fontainebleau. En reconnaissance de cette protection spéciale il institua une fête spéciale qu'on célèbre le 24 mai, jour anniversaire de son retour dans la Ville éternelle.

Ces quelques faits nous montrent combien  ce rôle de secours des Chrétiens attribué à Marie n'est pas une invention de saint Jean Bosco. Mais la sainte Providence l'avait choisi pour répandre et populariser ce nom de Notre-Dame Auxiliatrice.

Saint Jean Bosco en prièreStatue de saint Jean Bosco en prière

Saint Jean Bosco s'intéresse à Notre-Dame Auxiliatrice

Ainsi saint Jean Bosco en promouvant le culte de Notre-Dame sous le vocable d'Auxiliatrice s'appuie sur une longue tradition. Avec les années qui passent et l'évolution qui se produisait dans la société saint Jean Bosco comprenait de plus en plus la nécessité du recours à Marie, secours des chrétiens. La lutte que menait le gouvernement italien contre le Pape annonçait des temps très difficiles et héroïques pour la religion et l'Eglise. Tout cela était confirmé par des révélations célestes, qu'il avait reçues. Ainsi seul le puissant secours de la Vierge Auxiliatrice pourrait sauver la chrétienté et la foi en péril, comme aux jours les plus sombres de l'histoire. Saint Jean Bosco écrivait en 1863 à son disciple, le futur cardinal Cagliero : "La sainte Vierge veut que nous l'honorions sous le vocable de Notre-Dame Auxiliatrice : les temps deviennent tellement difficiles que nous avons vraiment besoin que Marie nous aide à conserver et à défendre la foi chrétienne." C'est à partir de ce moment là que cette dévotion prit une place prépondérante dans la vie du fondateur des Salésiens. Dès lors tous les prodiges et miracles qui feront courir le monde auprès de lui, le saint les fera par Elle. Il répétait souvent : "Tout ce que nous avons, nous le devons à Notre-Dame Auxiliatrice". L'un de ses premiers prodiges est sans aucun doute la construction de la basilique Notre-Dame Auxiliatrice à Turin. Commencée avec 8 sous en poche, elle coûta plus d'un million.

Pour notre époque, cette dévotion à Notre-Dame Auxiliatrice est plus que d'actualité quand on considère la situation de nos sociétés occidentales : culture de mort, relativisme général, l'Eglise est attaquée aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur, négation de Dieu, etc...

Nous aussi ayons recours avec foi et confiance à Notre-Dame Auxiliatrice pour qu'elle amène nos nations, nos sociétés à reconnaître la souveraineté du Christ Sauveur, et protège nos familles et surtout l'Eglise.

Portrait de saint Jean Bosco

Portrait de saint Jean Bosco

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)