Categories

Que faire avec un chapelet cassé ? Peut-il être réparé ? Et sa bénédiction ?

Publié le : - Catégories : La Vierge Marie , Le chapelet catholique , Objets religieux , Tous les articles

Le mois d'octobre est consacré au rosaire, c'est donc l'occasion de parler de la réparation d'un chapelet brisé. Cela risque d'arriver à la fin du mois pour le vôtre si vous avez été fidèle à réciter votre chapelet chaque jour pour honorer le mois du rosaire.

Chapelet vintage

Questions à propos de chapelets cassés

Des personnes se demandent parfois : que doit-on faire d'un chapelet cassé ? peut-on le réparer ? Un chapelet cassé et réparé doit-il être bénit de nouveau ?

D'autre part sur internet on tombe parfois sur des informations du genre :

- "Un chapelet cassé porte malédiction",

- "un chapelet réparé doit être à nouveau bénit".

Le livre du RP Béringer sj, "Les indulgences, leur usage et leur nature" (1925), nous aidera à répondre aux questions concernant les objets religieux cassés, détériorés ou réparés, et particulièrement les chapelets.

Cette édition est la 15ème, approuvée par la Sacrée Pénitencerie, et la quatrième pour l'édition française, qui a été  aussi approuvée et déclarée authentique par la Sacrée Pénitencerie. C'est dire que ce livre mérite tout notre crédit.

Objets religieux, Indulgence et bénédiction

Avant de citer les passages qui concernent notre sujet remarquons une chose importante. Ce livre parle de toutes les indulgences d'une manière exhaustive, et en particulier, des indulgences attachées aux objets de piété ; or notre questionnement concerne la bénédiction des objets religieux.

Même si une bénédiction n'est pas une indulgence les principes et raisons avancés dans le texte ci-dessous, s'appliquent aussi bien aux bénédictions. Par conséquent dans ce passage du livre du RP Béringer, on peut remplacer le mot indulgence par bénédiction.

Chapelet Lourdes

Chapelet avec une goutte d'eau de Lourdes dans la médaille du coeur

Changer quelques grains d'un chapelet

Voici donc le texte en question :

"Dans les chapelets et rosaires, l'indulgence est attachée aux grains. Aussi la rupture volontaire ou accidentelle du cordon ou de la chaîne ne leur fait pas perdre l'Indulgence ; il suffit alors de récupérer tous les grains et de les enfiler ou de les enchaîner de nouveau.

 Il faut en dire autant si l'on a perdu quelques grains parce que le chapelet reste moralement le même. On peut donc, sans crainte de perdre les Indulgences, enfiler les grains d'un chapelet dans un autre cordon ou dans une autre chaîne, et remplacer par d'autres grains ceux qu'on aurait perdu s'is sont peu nombreux.

On peut aussi, sans perdre les indulgences du chapelet, changer les médailles ou le crucifix et ajouter d'autres médailles, croix ou crucifix, parce que les indulgences sont attachées aux grains du chapelet et non à ces autre objets religieux.

On pourrait faire une objection : à force de remplacer des grains en petit nombre, cela deviendra un grand nombre pour arriver jusqu'à ce que tous les grains soient remplacés ; du coup c'est un autre chapelet !

Chapelet mariage

Toujours le même chapelet

Voici comment répondait un éminent religieux au début du XXème :

"Lorsqu'une médaille ou un chapelet ne sont que légèrement endommagés, par exemple lorsque le cordon se déchire, que quelques grains se perdent, ou que l'anneau supérieur d'une médaille se brise, les indulgences ne sont pas perdues, car les objets restent moralement les mêmes quant à la matière et à la forme. Il faudrait en dire autant, lors même qu'on aurait successivement perdu un grand nombre de grains et qu'on les aurait toujours remplacés au fur et à mesure ; car le chapelet, en pareil cas, serait toujours resté moralement le même. Au contraire, les Indulgences cesseraient certainement si l'on perdait, d'un seul coup, par exemple, la moitié du chapelet, ou si une médaille était brisée ou usée à tel point que l'image du saint fût devenue méconnaissable : dans ce cas, en effet, le chapelet et la médaille ne seraient plus moralement les mêmes qu'auparavant."

Ces explications se basent sur une réponse de la Sacrée Congrégation des Indulgences du 10 janvier 1839.

Dans le même livre un peu plus loin nous pouvons lire : "Si l'on fait enchaîner de nouveau un chapelet déjà indulgencié, on ne perd point les Indulgences en payant le prix de ce  travail."

Chapelet des apparitions mariales

Chapelet des apparitions mariales

Résumé des réponses au sujet d'un chapelet cassé

Après ces quelques explications les réponses aux questions que nous nous posions sont claires : 

- un chapelet cassé peut être réparé,

- il ne perd pas pour autant sa bénédiction à moins qu'on ait remplacé en une seule fois un grand nombre de grains.

- Jusqu'à combien de grains peut-on remplacer en une seule fois en sorte que moralement le chapelet soit toujours le même ? Une note de la Sacrée Congrégation des indulgences (10 janvier 1839) précise que le chapelet qui n'a perdu que quatre ou cinq grains reste bénit.

- quant à la malédiction attachée au chapelet cassé, ce n'est que de la superstition.

Chapelet de saint Benoît

Si vous avez un chapelet cassé que vous aimeriez faire réparer, vous pouvez vous adresser au Carmel de Créteil :

Carmel Sainte-Thérèse

69, avenue de Ceinture

94000 CRÉTEIL

FRANCE

tél. 01 42 07 40 96

fax. 01 42 07 58 67

Les chapelets représentés en photo sur cette page sont disponibles sur notre boutique religieuse :

Tous nos chapelets en vente sur Traditions Monastiques

Chapelet agathe bleu

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)