Categories

La sainteté de saint Joseph à ses débuts

Publié le : - Catégories : Saint Joseph , Tous les articles

Statue de saint Joseph

Saint Joseph est le plus grand saint après la sainte Vierge. Mais nous savons très peu de choses sur sa vie. Les Evangiles sont très sobres. Dans les premiers siècles de l'ère chrétienne peu d'auteurs ont parlé de saint Joseph, et son culte n'existait pratiquement pas.

Mais la Providence  a voulu que dans les derniers siècles il soit mieux connu, afin que sa grandeur et sa puissance éclatent aux yeux de l'humanité. Ainsi une religieuse italienne du XVIIe s., soeur Maria Cecilia Baij, a reçu par révélation la vie entière de saint Joseph, dont elle a écrit le récit en 1736. Cette vie permet de découvrir la grandeur de la sainteté de saint Joseph dont voici quelques traits remarquables.

Saint Joseph, source de joie et de paix

Au moment où saint Joseph fut apporté au Temple par ses parents pour accomplir la loi juive, le grande prêtre leur recommanda de l'élever avec  grande joie et de prendre un soin particulier à son éducation, parce  qu'il avait compris, selon une motion intérieure, que cet enfant était très cher à Dieu, qu'il serait un grand homme et apporterait bonheur et réconfort à quiconque traiterait avec lui, grâce au noble tempérament que l'on pouvait déjà percevoir en lui. Et cela se confirma, car non seulement il apportait une joie profonde à ceux qui l'approchaient en ce temps-là, mais il l'apporte encore aujourd'hui à tous les fidèles qui lui donnent leur confiance.

Dieu, en effet, l'a destiné à être notre avocat à l'heure de la mort, on l'appelle dans les prières litaniques de saint Joseph, "patron des mourants", car il donne, à tous ceux qui lui sont dévots, un grand réconfort et une paix profonde au moment de leur agonie.

Diptyque de saint Joseph

La générosité divine envers saint Joseph

Il n'y a eu personne sur la terre qui ait pu se comparer à saint Joseph, très favorisé et élevé par Dieu. Seule sa très sainte et tout pure épouse fut incomparablement plus élevée que lui, parce que Vierge Mère du Verbe divin.

Cette profusion des dons divins peut surprendre, mais Dieu proportionne ces bienfaits à la grandeur de la mission que ses serviteurs doivent remplir. Après celui d'être Mère de Dieu attribuée à Marie, la mission la plus noble n'est-elle celle d'être le Père adoptif de Jésus et le chef de la sainte Famille ? Cette considération doit faire prendre conscience des éminentes qualités et vertus dont l'âme de saint a été ornée par la Divine Providence. C'est donc a bond droit que nous chantons dans les litanies de saint Joseph : Illustre descendant de David.

Dès son enfance, ses saints parents eurent connaissance de ces multiples dons dont son âme était enrichie. Ceux-ci furent pour eux l'occasion de grandes joies mais aussi de progrès dans la vertu.

Médaille de saint Josesph

La protection divine

Tout cet ensemble de vertus et de dons ne passa pas inaperçu aux yeux du diable qui en voyait certains effets. Il chercha donc avec force à nuire à l'enfant, mais en vain car saint Joseph était défendu par le bras tout-puissant de Dieu et gardé par les deux anges que Dieu lui avait assignés. Ainsi dès son plus  tendre âge le démon l'attaqua mais ne subit que des défaites ; déjà il se préparait à être la terreur des démons selon le titre donné dans les litanies de saint Joseph.

Jusqu'à la mort de ses parents, il mena une vie paisible. Mais quand ceux-ci ne furent plus de ce monde, saint Joseph se vit usurper tous ses biens, qui étaient abondants, et fut contraint de se rendre en errant à Jérusalem pour apprendre l'art de la menuiserie et pour gagner sa vie. En cela il ne suivait pas sa volonté propre, mais celle du Ciel lui-même qui lui demanda ce genre de vie.

La pureté de saint Joseph

Un épisode intéressant mérite d'être noté à propos de sa virginité :

Une nuit, saint Joseph était endormi et l'Ange lui apparut dans son sommeil pour lui dire que Dieu avait accueilli avec grande satisfaction son dessein de rester vierge toute sa vie et lui promettait sa faveur et son aide particulière. L'Ange lui montra alors une ceinture d'une valeur et d'une beauté incomparables en lui disant :

"Notre Dieu vous envoie cette ceinture en signe d'approbation de votre résolution et en signe qu'il vous donne la grâce de pouvoir toujours garder pure la candeur de votre virginité et Il m'a ordonné de vous en ceindre les reins."

Ce fait a peut-être un rapport avec le cordon de saint Joseph, comme objet de dévotion.

La mortification de saint Joseph

Statue de saint Joseph

Un trait concernant sa mortification met bien en valeur aussi sa sainteté : il gardait avec une forte rigueur tous ses  sens et en particulier ses yeux, avec lesquels il ne fixa jamais personne sur le visage, surtout de sexe différents, sachant comment David et d'autres étaient tombés pour avoir été curieux de regarder ce que l'on  doit fuir. Et plus il se mortifiait dans ses sens pour être fidèle à Dieu, plus il recevait de grâces et plus grandissait en lui l'amour de son Dieu, unique objet de son amour et de tous ses désirs. Lorsque parfois il désirait regarder quelque chose qui apportait du plaisir à la vue mais ensuite de la peine au coeur, car on pouvait très facilement commettre une faute, Joseph levait immédiatement les yeux vers le ciel et, là, se délectait d'entrer spirituellement dans la contemplation des beautés incréées de son Dieu et en était rempli de joie. Que de perfection, que de sainteté dans cette pratique ! Quel puissant et lumineux exemple pour nous ! "Joseph très prudent, priez pour nous", pour reprendre une invocation des litanies.

Ces quelques notations montrent déjà la profondeur de la sainteté de saint Joseph, mais nous allons poursuivre dans d'autres articles, car il y a encore beaucoup de choses à dire pour notre instruction et sanctification. Déjà nous devons avoir à coeur de développer notre dévotion envers saint Joseph.

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)