Categories

Mère Yvonne Aimée de Jésus de Malestroit 1/2

Mère Yvonne Aimée de Jésus

Dans un article précédent, à propos d'un diptyque religieux très apprécié comme cadeau de communion, nous vous parlions de l'invocation "Jésus, Roi d'Amour, j'ai confiance en votre miséricordieuse bonté" diffusée par Mère Yvonne Aimée de Malestroit. À cette occasion nous vous avions promis d’en dire plus sur les événements extraordinaires de la vie de Mère Yvonne Aimée  de Jésus.

Bilocations, prophéties, déplacements instantanés d'un lieu à un autre, porte-monnaie rempli miraculeusement, extases, stigmates, vexations du démon, etc.. De tels faits abondent dans la vie de Mère Yvonne Aimée de Jésus. Pour s'en faire une idée plus précise voici trois histoires ;

Mission en  Bretagne

Notre Seigneur demande à Yvonne Beauvais d'accomplir une mission secrète : un message à transmettre de vive voix à une personne. Alors qu’elle est à Paris, en un instant elle se trouve transportée dans une belle propriété, elle sonne et accomplie sa mission : il est environ 1h30 de la nuit lorsqu’elle quitte le château, pensant terminer la nuit dans les bois. Cependant elle se retrouve tout à coup devant le couvent de Malestroit en Bretagne; il est environ 4 h du matin. Vers 5 heures, à la suite d'un autre transport instantané, elle se  trouve devant le Carmel de Vannes où à 6 heures elle voit le Père Crété son directeur spirituel. Quelque temps après, elle peut retourner "normalement" à Paris car elle se trouve tout à coup avec 200 francs dans les mains, alors qu'elle n'avait pas d'argent. À la gare de Vannes elle s'apprête à prendre un billet de 2ème classe pour le train de nuit, direction Paris, mais elle voit une famille pauvre qui n'a pas suffisamment d'argent pour prendre le train, elle les aide et du coup elle ne peut prendre qu'un billet de 3ème classe. Elle monte dans le train archi-bondé, elle ne trouve pas de place mais subitement elle se trouve dans un wagon de première avec son billet transformé en billet de 1ère classe ; ainsi elle peut passer une bonne nuit réparatrice. Notons la délicate attention de Jésus...

Mère Yvonne Aimée de Jésus rencontre Hitler (1941)

En 1941, Mère Yvonne-Aimée de Malestroit rencontre par bilocation Hitler et lui demande au nom de Jésus d'arrêter la guerre.

Arrêtée par la Gestapo :

En 1943, elle est arrêtée par la Gestapo ; deux jours après elle est de nouveau libre mais d'une façon extraordinaire :

- première bilocation de Mère Yvonne Aimée de Jésus dans le métro pour annoncer au Père Labutte, son fils spirituel, qu'elle est actuellement dans les prisons de la Gestapo et en séance de torture.

- quelques temps après une seconde bilocation aussi dans le métro, pour demander au Père Labutte de prier beaucoup, car de sa prière dépend sa libération. Ce jour là le Père Labutte n'a peut-être jamais autant prié de  sa vie…

- libération miraculeuse par son ange gardien alors que les prisonnières étaient réunies dans une cours pour être embarquées dans un fourgon afin d'être conduites en Allemagne : à la faveur de la pénombre du jour couchant et d'un certain brouhaha régnant dans la cours, son Ange Gardien la prend et la met dans son bureau où elle logeait à Paris alors que toutes les portes de la maison étaient fermées.

- Quelques temps après c'est autour de la valise et du chapeau laissés à la Gestapo de se trouver mystérieusement transportés dans le bureau de Mère Yvonne Aimée de Jésus.

- et pour finir un magnifique bouquet de fleurs fait son apparition dans le même bureau. Délicatesse de la Providence...

Si pour la rencontre avec Hitler nous manquons de témoin, et pour cause.., pour les deux autres la véracité des faits a pu être vérifiée.

On pourrait multiplier les exemples : durant la guerre combien de billocations pour encourager, fortifier, et consoler des français prisonniers en Allemagne, et même aider certains à s'évader ?

Dans tous les phénomènes extraordinaires il faut prendre garde aux tromperies du Malin ou de son imagination... ; d’un autre côté il ne faut pas tomber dans l'excès inverse du sceptique et de l’incrédule : n’ayons pas peur du surnaturel qui se rend visible dans notre vie. Mère Marie-Yvonne Aimée, durant toute sa vie, a été suivie de très près par de très sages directeurs et les épreuves ne lui ont pas manqué assurant ainsi l'authenticité et la véracité  de tous ces faits extraordinaires.

Ne réduisons pourtant pas la vie de Mère Marie-Yvonne Aimée de Jésus à ses événements extraordinaires. Dans un prochain article nous essaierons de comprendre l’essentiel de sa vie.



Partager ce contenu

Ajouter un commentaire