Categories

Pie XI et sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

Publié le : - Catégories : Anges et saints , Tous les articles

Vatican le jour de la canonisation de ste Thérèse

L'illumination de saint Pierre de Rome au soir du 17 mai 1925

La première sainte de Pie XI : Thérèse de l'Enfant-Jésus

Le pape Pie XI a eu l'honneur de béatifier le 29 avril 1923 sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la sainte Face, carmélite de Lisieux et de la canoniser le 17 mai 1925. Il disait qu'elle était l'étoile de son pontificat. Ce que Pie XI a fait pour sainte Thérèse de Lisieux ne se limite pas à ces deux actes majeurs. Nous allons essayer de retracer l'oeuvre de Pie XI en faveur de la glorification de la "plus grande sainte des temps modernes".

Honneurs attribués sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

A la béatification et à la canonisation de la sainte de Lisieux déjà mentionnées, nous pouvons ajouter plusieurs autres actes officiels :

Le 16 juin 1923 Pie XI nomme la bienheureuse Thérèse de l'Enfant Jésus Patronne des noviciats de l'ordre du Carmel ; en 1923 elle est nommée Protectrice de toutes les Missions Carmélitaines.

Comme à cette époque la sainte n'est que bienheureuse son culte ne peutt être que limité ; et pour une bienheureuse ces deux privilèges même limités à l'Ordre du Carmel sont déjà exceptionnels.

Mais avec la canonisation Pie XI s'empresse d'élargir le cercle des concessions :

- le 29 juillet 1925, il proclame sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus Protectrice officielle de l'Oeuvre de Saint-Pierre Apôtre, pour le recrutement et la formation du clergé indigène.

- Le 24 novembre 1926 le Pape permettait à tout l'Ordre des Carmes d'ajouter aux Litanies des saints L'invocation "Sancta Theresia".

- Le 13 juillet 1927 la fête liturgique de sainte Thérèse est étendue à toute l'Eglise universelle.

- Le 17 mai 1927, le Pape Pie XI inaugure dans les jardins du Vatican une statue de marbre de la sainte abritée sous un édicule de style roman. Par la même occasion, il constitue sainte Thérèse gardienne des jardins du Vatican. Désormais, chaque jour, le Saint-Père viendra s'incliner devant sa céleste intendante et lui confier ses soucis quotidiens.

- Le 14 décembre 1927, sainte Thérèse est proclamée patronne principale de tous les missionnaires et de toutes les missions catholiques du monde entier à l'égal de saint François-Xavier.

- Le 11 juillet 1937, inauguration et bénédiction de la basilique de Lisieux par le légat du Pape, le cardinal Eugenio Pacelli, futur Pie XII. Le pape aurait aimé se rendre lui-même à Lisieux ; mais comme cela ne fut pas possible, il donna sa bénédiction en direct par radio message.

A cela il faut ajouter les indulgences concédées à l'acte d'offrande à l'Amour miséricordieux, à la prière à la sainte Face composée par Sainte Thérèse de Lisieux, à une prière et une invocation à sainte Thérèse patronne des missions.

On peut mentionner aussi qu'elle a été nommée patronne de la Russie en 1929, du Mexique, deux pays en proie à  de terribles persécutions.

Médaille du pape des missions

La médaille de la patronne des missions : recto et verso

Paroles de Pie XI sur ste Thérèse de l'Enfant-Jésus

Tous ces actes manifestent une grande admiration et estime pour la sainte, l'étoile de son pontificat, comme aimait à le dire Pie XI. Cet amour  envers sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus ne se limite pas à des actes officiels. Biens des traits de sa vie, en tant que Pontife romain, sont emprunts de cette vénération. En rappeler quelques uns nous aidera à renouveler notre dévotion envers l'une des saintes la plus universellement aimée.

Il est intéressant de voir comment Pie XI parle de sa sainte qui fut sa première béatification et canonisation de son pontificat.

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus est omniprésente dans la pensée du Saint Père. Ses paroles et ses actes montrent la place qu'occupe sainte Thérèse dans sa vie.

Peu après la cérémonie de la béatification, le Pape dit à Mgr Lemonnier, évêque de Bayeux : "C'est le plus beau jour de Notre pontificat. Depuis quelques jours, je sens auprès de moi la présence de la Bienheureuse Thérèse."

Peu après la canonisation :"Dans un pontificat se rencontrent toujours bien des difficultés. Nous avons sans cesse invoqué la "Petite Fleur", comme on l'appelle en vos pays, et toujours avec succès".

Pie XI manifestait son admiration par des paroles bien caractéristiques : "C'est un déluge, un ouragan de gloire qui se déverse sur Lisieux ! Et cette gloire ne passera pas, elle demeurera à jamais.

… Toute l'Eglise romaine est reconnaissante à Lisieux de lui avoir fait don d'une telle beauté, d'un si grand bonheur spirituel. c'est elle qui vous rend aujourd'hui "la Petite Thérèse" devenue la "Grande sainte Thérèse"!"

Le Pape ne manque pas une occasion de parler de sa chère sainte, de son étoile du pontificat.

Le Pape se plait à rappeler aux Carmes et aux Carmélites qu'"en cette année sainte (1925), nous avons de si grand coeur, et au milieu d'une si vive allégresse du monde catholique, accordé et décerné les honneurs des saints".

Ste Thérèse protectrice des Jardins du Vatican

Cérémonie d'intronisation de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, gardienne des jardins du Vatican

Recours à sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus dans les épreuves

Il lui confie toutes ses difficultés. Pie XI attribue à sa chère Sainte l'heureuse issue des tractations concernant les accords de Latran en 1929.

Lorsqu'en 1931 surgirent les terribles difficultés entre le gouvernement fasciste et le Saint-Siège au sujet de la jeunesse italienne, Pie XI, dans un soir de douloureuse anxiété, au début du mois d'août, se jette à genoux, en pleurant, devant une image de saint Thérèse, et la supplie en ces termes : "Ma Petite Sainte, faites que pour la fête de la Madone tout s'arrange !" Et le 15 août suivant, le conflit se dissipait.

Lorsqu'en 1936-1937 Pie XI est gravement malade, il se recommande à sa chère Sainte qu'il appelle son second Ange Gardien, il demande au Carmel de Lisieux de prier sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, et le 4 janvier 1937 il peut envoyer un télégramme d'action de grâces et exprimer ses remerciements auprès du Carmel de Lisieux. Dans la suite le Pape ne perd pas une occasion de publier sa gratitude pour sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, et parfois de la manière la plus solennelle comme dans une encyclique sur le rosaire du 29 septembre 1937 où, faisant mention de sa santé recouvrée, il déclare : "Cette grâce, comme nous avons eu déjà l'occasion de l'écrire Nous l'attribuons à la spéciale intercession de la Vierge de Lisieux : sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus".

Cette grande dévotion que Pie XI manifestait envers sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus provenait de l'éminente sainteté de la Carmélite de Lisieux que le Pape avait su discerner. Dans ses discours il aimait à faire ressortir les raisons profondes qui justifiaient une telle vénération. Dans un prochain article nous citerons quelles textes de Pie XI, où il  met bien en valeur la sainteté de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et sa "petite voie".

Jour de la canonisation de sainte Thérèse, saint Pierre de Rome

Canonisation de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus : saint Pierre de Rome

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)