Saint Michel, Patron des parachutistes 1/2

Publié le : 15/09/2016 16:23:16
Catégories : Anges et Archanges , Articles religieux, objets monastiques

Médaille de saint Michel archange

Médaille de saint Michel archange

Sur les médailles de saint Michel vendues sur notre boutique religieuse, l'archange saint Michel a les ailes déployées et terrasse le démon. Ces ailes déployées suggèrent que saint Michel vient du Ciel envoyé par Dieu. Cette représentation de saint Michel avec les ailes déployées et assez fréquente ; il suffit de se rappeler la statue du saint Michel qui trône au sommet du mont saint Michel en Normandie,...

On comprend facilement que saint Michel ait été choisi comme saint Patron des parachutistes : il vient du ciel et il a terrassé Satan qui s'était révolté contre Dieu . Mais d'où vient ce patronage ?

Puisque les parachutistes ont fait leur première apparition durant la  guerre de 1939 - 1945, ce patronage ne peut pas remonter au-delà.

Saint Tugdual, un évêque volant

Avant que saint Michel devienne le patron officiel des paras, un saint breton, saint Tugdual, fut proposé par les paras bretons, mais ce saint fut écarté comme  trop peu connu. Mais pourquoi ce saint fut-il proposé ? La raison est toute simple : saint Tugdual, qui fut le premier évêque de la ville de Tréguier, s'était absenté pour plaider sa cause à Rome pour le bien de son diocèse ; mais durant son absence les malheurs fondirent sur son évêché ; les habitants de Tréguier, attribuant leurs épreuves a leur inconduite envers le saint évêque, lui demandèrent de revenir au plus tôt. Alors, une nuit, un ange apparut à saint Tugdual et lui donna un cheval ailé pour son retour. Le lendemain matin le cheval le déposa sur une hauteur proche de Tréguier et disparut dans les airs.

Peut-être que certains trouvèrent cet épisode trop légendaire, pour retenir saint Tugdual comme saint Patron… Quoiqu’il en soit il a été écarté au même titre que saint Colomban, saint Pépin, saint Pabu qui furent aussi proposés.

De saint Tugdual à saint Michel

Saint Tugdual écarté, il fallait trouver un autre protecteur ; l'honneur revint à saint Michel, qui avait fait ses preuves à la tête des armées célestes. Ce patronage murit petit à petit.  Le premier témoignage en faveur de ce saint archange protecteur remonterait à l'année 1944 où des parachutistes du SAS (spécial air service) qui sautèrent en Normandie, portaient une médaille avec d'un côté sainte Jeanne d'Arc et de l'autre saint Michel.

Tout ceci est encore bien timide ; ce n'est qu'en 1947, que les chefs et aumôniers militaires se penchèrent résolument sur le problème. Les parachutistes se sentaient un peu laissés pour compte : c’était les seuls dans l’armée qui n’avaient pas de saint Patron. C’est donc en 1947 à l’occasion d’opérations militaires en Indochine que le projet arriva à terme. Nous le raconterons dans un prochain article.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)