Categories

Recherche dans le blog

Comment utiliser le sel exorcisé indépendamment de l'eau bénite ?

Montagne de sel

Pour une bonne utilisation du sel exorcisé et bénit, il est important de se souvenir de sa signification symbolique et de l'usage qu'en fait l'Eglise dans sa liturgie ou les sacramentaux.

Le symbolisme naturel du sel

Ce symbolisme du sel était bien connu des juifs et des païens :

- le sel, selon Homère, est un gage d'incorruption et par conséquent de sagesse, car le sage s'intéresse à ce qui est éternel ;

- le sel était un signe d'alliance : son incorruptibilité symbolise la fidélité dans l'alliance, un gage qui sanctionnait les droits de l'hospitalité, la marque d'un serment de fidélité ;

- jadis les conquérants semaient du sel sur les fondations de la ville qu'ils venaient de détruire, pour effacer entièrement la mémoire de ses anciens possesseurs.

Le sel dans l'Ancien Testament

il a un double sens :

- une signification négative : infertilité (cf Ps 107, v. 34), cf aussi l'épisode de la femme de Lot changée en statue de sel (Gen 19, 23-26) ; et aussi  Ézéchiel (47, 11) : Que ses marais et ses lagunes ne seront pas assainis, ils seront abandonnés au sel !

- un sens positif : incorruptibilité, convivialité, protection contre le démon.

«Apportez-moi une écuelle neuve où vous aurez mis du sel», et ils la lui apportèrent. Il alla où jaillissaient les eaux, il y jeta du sel et dit «Ainsi parle Yahweh : J’assainis ces eaux, il ne viendra plus de là ni mort ni avortement.» (2Rois 2, 21).

Tu saleras toute oblation que tu offriras et tu ne manqueras pas de mettre sur ton oblation le sel de l’alliance de ton Dieu peut-on lire dans le Lévitique (2,12).

Le sel dans le Nouveau Testament

Jésus utilise plusieurs fois cette image du sel :

- "Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi va-t-on le saler ?" (Mt 5, 13),

-  "Ayez du sel en vous-même et vivez en paix les uns avec les autres"  (Mc, 9, 49) : ici nous avons une référence au symbolisme de convivialité.

L'Eglise n'a retenu que le sens positif du sel qu'elle utilise dans le rite du baptême et dans la préparation de l'eau bénite, de l'ancien rituel romain qu'on peut toujours utiliser.

Il est normal que l'Eglise n'ait gardé que le sens positif du sel car, étant une créature du bon Dieu, il est bon de soi ; ce n'est que les péchés des hommes et la malice des démons qui en font un usage mauvais. Par la prière d''exorcisme et de bénédiction le sel retrouve sa bonté primitive qu'il avait à l'origine de la création.

Baptême de Jésus par saint Jean-Baptiste

Le sel dans la liturgie

De ce symbolisme antérieur à l'ère chrétienne, il est facile de passer à son application dans la liturgie et les rites de l'Eglise, et spécialement dans le rite baptismal où l'Eglise fait goûter au catéchumène un peu de sel :

- le futur baptisé ne doit-il pas  être préservé contre la corruption du siècle et disposé à goûter la saveur parfois amère de la sagesse chrétienne ?

- ne contracte-t-il pas avec Dieu une solennelle alliance qui lui ouvre l'hospitalité du ciel ?

- Ne prête-t-il pas un serment de fidélité à la loi qui désormais va régler sa vie ?

- par le sel, elle intime au démon l'ordre de quitter une âme dont bientôt va s'emparer un plus digne conquérant qui veut détruire son ennemi et effacer jusqu'au souvenir de son nom.

L'imposition du sel dans le rite baptismal n'a jamais été en usage en Orient.

Eau bénite

Utilisé dans la bénédiction de l’eau, il marque la présence vivifiante de l’Esprit de Sagesse

Il  est à noter que la formule de bénédiction du sel, employée lors du baptême est différente de la formule utilisée pour confectionner l'eau bénite. Par conséquent il n'est pas possible de prendre du sel bénit selon la formule de l'eau bénite pour un baptême, et inversement.

Peut-on utiliser le sel isolément ?

Si le rituel romain recommande de ne donner à personne du sel bénit lors de la cérémonie du baptême, c'est parce que la superstition l'employait dans divers sortilèges. Mais l'Eglise n'interdit pas l'usage séparé du sel exorcisé et bénit selon les prières utilisées pour la confection de l'eau bénite. D'autre part l'expérience d'exorcistes sérieux justifie l'emploi du sel séparément de l'eau bénite.

Comment utiliser le sel exorcisé en dehors de l'eau bénite ?

Le sel exorcisé est utilisé pour  préserver la santé de l'âme et le corps et pour chasser les démons. Cette dernière action contre les esprits mauvais n'est pas à comprendre seulement des possédés, mais concerne principalement les lieux, pour les protéger des influences ou des présences maléfiques.

Comment protéger une maison avec le sel exorcisé ?

Les exorcistes conseillent habituellement de répandre du sel exorcisé sur le seuil ou à l'entrée de la maison et aux quatre coins des pièces qui sont soupçonnées infestées.

Cette pratique rappelle la manière de faire mentionnée plus haut des conquérants qui répandaient du sel sur les fondations de la ville récemment conquise.

Peut-on utiliser le sel exorcisé pour des animaux ou des personnes ?

Oui, il est tout à fait possible d'utiliser le sel exorcisé avec des animaux qui semblent avoir été infestés ou sur lesquels un sort a été probablement jeté. Il suffit de mêler le sel exorcisé à leurs aliments. Pour un animal sous l'influence diabolique il y a aussi la possibilité de le tuer.

Pour les personnes on peu agir d'une manière semblable en salant la nourriture avec du sel exorcisé, ou même en prenant quelques grains purs.

Icône du baptême de Jésus

Es-ce que les dispositions de celui qui utilise le sel exorcisé sont importantes ?

Oui, elles sont même plus qu'importantes, elles sont fondamentales, car le sel exorcisé est un sacramental, donc son efficacité dépend des dispositions du sujet. Il faut avant tout éviter tout esprit de superstition ou de magie. Cette mentalité est présente quand on attribue la cause des effets recherchés qu'à l'objet matériel utilisé indépendamment des dispositions intérieures du sujet et du secours divin, ou qu'on fait appelle à des forces occultes qui, par le moyen d'objets matériels, produisent des effets disproportionnés aux moyens employés ; cela suppose alors l'intervention de forces occultes et généralement démoniaques.

Rappelons qu'un sacramental est un signe sacré permettant, par une certaine imitation des sacrements, d’obtenir des effets essentiellement spirituels moyennant l’intercession de l’Église. Plus la foi est grande, plus on obtient des résultats, et souvent inespérés.

Dans l'utilisation du sel exorcisé, il peut être utile de se souvenir de son symbolisme afin de rechercher avant tout les effets appropriés.

N'oublions jamais que la principale et première protection contre les influences des démons, c'est la vie chrétienne basée sur la prière et la réception des sacrements (confession et communion), et par laquelle l'observation des 10 commandements devient possible.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

1 commentaires

Jeannine - 17/03/2021 12:51:53


Merci pour cet article