Categories

L'appellation de Notre-Dame de la Sagesse

Publié le : - Catégories : La Vierge Marie , Tous les articles

Notre-Dame de la Sagesse

Les vocables attribués à la Très sainte Vierge Marie sont très nombreux et il serait difficile d'être exhaustif. Mais parmi cette pléthore de titres, certains sont plus connus que d'autres, comme Notre-Dame de la Sagesse. Sur notre boutique religieuse nous avons une statue sous ce vocable de Notre-Dame de la Sagesse, qui a une certaine popularité. Mais quelle est la signification de ce titre Notre-Dame de la Sagesse ?

Signification du mot Sagesse

Icône de saint Louis Marie Grignion de Montfort

Saint Louis Marie Grignion de Montfort a écrit un remarquable livre "L'amour de la Sagesse éternelle" où il donne les différents sens du mot sagesse ; reprenons ses explications :

Qu'est-ce que la Sagesse ?

La sagesse est une connaissance savoureuse des vérités les plus hautes et en dernier lieu de Dieu.

La fausse sagesse est le goût du mensonge sous l'apparence de vérité, ainsi les fausses religions conduisent à une fausse sagesse.

Sagesse naturelle - sagesse surnaturelle

La vraie sagesse peut être de l'ordre du naturel, c'est la sagesse du philosophe ; la sagesse peut être de l'ordre du surnaturel ; alors c'est la connaissance surnaturelle de Dieu et des choses divines.

Sagesse créée - Sagesse incréée

Mais cette connaissance surnaturelle de Dieu vient de Dieu lui-même ; c'est la communication surnaturelle que Dieu fait de lui-même aux hommes. Ainsi Dieu peut être appelé la Sagesse incréée, car c'est de lui que vient la sagesse créée, ou le don de sagesse, qui réside dans l'homme.

La Sagesse incarnée

Mais puisque la deuxième personne de la sainte Trinité est le Verbe de Dieu, cet attribut "Sagesse" convient personnellement au Fils de Dieu, et par conséquent il peut être appelé la Sagesse incréée ou la Sagesse éternelle, et le Christ est la Sagesse incarnée.

Notre-Dame de la Sagesse et l'Enfant-Jésus

La Sagesse dans l'Ancien Testament

Les livres sapientiaux (Ecclésiaste, Ecclésiastique, Proverbes et le livre de la Sagesse, livre des psaumes) nous présentent avec insistance la "Sagesse" comme l'objet qui doit attirer toutes convoitises de l'homme. Cette Sagesse Eternelle nous y est montrée comme haletante à la recherche de l'homme, qu'elle veut enrichir et en qui elle veut prendre ses complaisances. C'est toute une révélation du rôle primordial que la Sagesse joue dans l'univers, spécialement dans les âmes. Elles doivent écouter sa voix infiniment douce et se livrer à sa force infiniment opérante dans le domaine sans limites de la sainteté.

Mais indépendamment de ce lien entre la sagesse et l'homme, la sagesse est intimement liée avec Dieu, elle est "sortie de la bouche de Dieu" (Eccli. XXIV, 5) ; la sagesse est identifiée à cette parole créatrice qui est émanation de la force divine : "Il dit, et tout a été fait" (Ps. XXXIII, 9) ; la sagesse est si bien de Dieu qu'elle préexiste en Dieu. La progression du discours sur la sagesse dans les livres de l'Ancien Testament tend vers la personnification de la Sagesse sans pourtant y parvenir.

Notre-Dame de la Sagesse en gros plan

Sagesse dans le Nouveau Testament

Il faudra attendre l'ère chrétienne pour l'identification de la Sagesse avec le Christ et cela dès son origine, dans les Evangiles et surtout saint Paul.

Dans la 1ère épitre aux Corinthiens, saint Paul dit que le Christ est "puissance et sagesse de Dieu" (1, 24) 

Cette identification se fait avant tout par l'application au Christ des textes de l'Ancien Testament qui parle de la Sagesse. On pourrait citer beaucoup de textes : les textes  sapientiaux en particulier répètent à satiété que Dieu a créé le monde dans et par sa Sagesse ou sa Parole (Pr. III, 19-20 ; VIII, 22-31 ; Si. XLII, 15-XLIII, 33 ; Sg. IX, 1-2 etc...) ;  l'application que fait saint Jean au Christ dans son prologue est évidente.

Tous ces éclaircissements nous permettent de voir que, dans l'expression Notre-Dame de la Sagesse, ce dernier mot peut se comprendre soit de la sagesse créée soit de la Sagesse incréée

La sagesse créée attribut de Marie

Dans l'épisode de l'Annonciation, qui se lit dans l'Evangile de saint Luc, l'Archange Gabriel salue Marie par ces mots "Je vous salue Marie, pleine de grâces" ; en attribuant à la future Mère de Dieu la plénitude de grâces nous pouvons affirmer que Marie possédait la sagesse créée autant qu'une créature pouvait l'avoir. La sagesse devenait comme la possession de la Très sainte Vierge Marie, la sagesse avait fait de Marie sa demeure.

Pour illustrer tout cela et donner un fondement solide à ce titre de Notre-Dame de la Sagesse, les auteurs spirituels et mystiques n'ont pas manqué d'appliquer à la Mère de Dieu certains textes bibliques de l'Ancien Testament, où il est question de la sagesse, à la Très sainte Vierge Marie. Pour s'en rendre compte il suffit de parcourir les textes bibliques utilisés dans la liturgie (messe ou office divin) à propos de la sainte Vierge.

Notre-Dame de la Sagesse

Notre-Dame, Mère de la Sagesse incréée

Dans la mesure où la Sagesse incréée est identifiée au Christ qui est vraiment le Fils de Marie, la Vierge de Nazareth a une relation intime avec la Sagesse incréée, elle et la Mère de la Sagesse, elle appartient à son Fils comme le suggère le titre Notre-Dame de la Sagesse. Elle est devenue la Mère du Sauveur, non pas pour garder Jésus pour elle comme une mère possessive, mais pour le donner aux hommes ; et  Jésus est venu à nous. Compte tenu de ce rôle essentiel que Marie joue dans l'Incarnation et la Rédemption en raison de sa Maternité divine, Notre-Dame est devenue le chemin quasi nécessaire pour aller à Jésus. Saint Louis-Marie Grignion de Montfort dans son livre "L'amour de la Sagesse éternelle" explique la nécessité de connaître, d'aimer et de rechercher la Sagesse éternelle et incarnée, Jésus-Christ, pour avoir la vie éternelle. Dans la quatrième partie de son ouvrage il parle des moyens pour acquérir et conserver la divine Sagesse. Selon lui le plus grand des moyens et le plus merveilleux de tous est une tendre et véritable dévotion à la sainte Vierge

Notre-Dame, moyen nécessaire pour obtenir la Sagesse

Il n'y a jamais eu que Marie qui ait trouvé grâce devant Dieu pour tout le genre humain. Il ne s'est trouvé que Marie qui, par la sublimité de sa vertu a mérité la Sagesse divine, et elle été devenue La Mère, la Maîtresse et le trône de la divine Sagesse.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, après avoir justifié et développé ses trois prérogatives, Mère, Maîtresse et trône de la Sagesse incarnée, est en droit de conclure en toute rigueur que ce n'est que par Marie qu'on peut obtenir la Sagesse éternelle.

A partir de là il est amené à parler de la vraie dévotion à Marie, par laquelle nous pouvons obtenir la Sagesse éternelle.

Cette dépendance étroite entre la Sagesse incarnée et la Mère de Dieu justifie amplement ce titre de Notre-Dame de la Sagesse et permet de mieux comprendre ce qui se cache derrière ces mots.

Statue de Notre-Dame de la Sagesse

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)