Categories

L'Enfant Jésus de Prague en France

Publié le : - Catégories : Dévotion à l'Enfant-Jésus , Jésus-Christ , Tous les articles

Enfant-Jésus de Prague

Origine du Carmel de Meaux

L'honneur d'introduire la dévotion à l'Enfant Jésus de Prague en France revint au Carmel de Meaux, ou Carmel du Bienheureux Pie IX. Il fut fondé en 1860 avec comme première Prieure, Mère Marie Emmanuel du Sacré-Coeur, une carmélite du couvent du Mans ; elle mourut en 1863 et Mère Elisabeth de la Croix lui succéda dans cette charge jusqu'en 1875. En 1868 le Carmel du Sacré-Coeur et de l'Immaculé Conception fut érigé canoniquement.

Un petit Jésus dans une cellule

L'histoire de l'Enfant Jésus de Prague à Meaux commence par un fait miraculeux : vers 1885 Mère Gertrude, sous-prieure pendant de longues années, voit marcher dans sa cellule un petit Jésus qui n'était pas comme les autres. Pour témoigner sa reconnaissance, elle cherchait à faire honorer sous l'aspect tel qu'elle l'avait vu et qui était inconnu d'elle. En 1886, en feuilletant la Semaine Religieuse de Meaux elle tomba sur un article consacré à l'Enfant Jésus de Prague et quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître l'Enfant Jésus vu dans sa cellule. Elle écrivit alors au Père provincial des Carmes. Celui-ci lui procura une copie de la statue de l'Enfant Jésus de Prague qui arriva au monastère le 13 septembre 1886.

Développement de la dévotion de l'Enfant-Jésus

Les faveurs obtenues devinrent de plus en plus nombreuses au point qu'on décida d'installer la statue de l'Enfant Jésus de Prague dans la chapelle extérieure du monastère. L'érection de la statue eut lieu solennellement le 13 septembre 1888 par l'évêque de Meaux. C'est à cette date que commença le culte public rendu en France à l'Enfant Jésus de Prague.

Mère Gertrude travailla sans relâche à promouvoir le culte de l'Enfant Jésus de Prague en distribuant par milliers, images, médailles, statuettes, etc... Elle mourut subitement le 1er janvier 1905.

Le 10 janvier 1929 eut lieu l'érection solennelle de la confrérie du Divin Enfant Jésus de Prague.

But de cette confrérie

Le but de la confrérie est de promouvoir la dévotion et l'amour pour l'Enfant-Jésus, l'imitation de ses vertus et de mettre tous les confrères (et les enfants), sous la protection spéciale de Jésus Enfant. Normalement les membres agrégés à la confrérie portent une médaille sur laquelle se trouve l'Enfant-Jésus de Prague. Chaque jour le membre doit prier trois Gloire au Père avec l'invocation "Divin Enfant-Jésus, bénissez-moi". Le 25 de chaque moi a lieu des exercices de piété en l'honneur du divin Enfant. 

Médaille l

Autres dévotions à l'Enfant-Jésus

La dévotion à l'Enfant-Jésus ne se limite pas à la statue de Prague, d'autres pratiques se sont développées dues en partie à une autre statue miraculeuse de l'Enfant-Jésus : l'Enfant-Jésus de Beaune ou le Roi de grâce. Cette statue date du XVIIème comme celle de l'Enfant-Jésus de Prague, mais il n'y a aucun lien entre les deux bien que c'est aussi une religieuse de l'ordre du Carmel qui en est à l'origine, la vénérable Soeur Marguerite du Saint-Sacrement. L'histoire de cette dévotion mérite un ou plusieurs articles sur notre blog d'autant plus que notre monastère, l'Abbaye saint Joseph de Flavigny et Beaune se trouvent dans le même diocèse, celui de Dijon, et au moment du départ des carmélites de Beaune, les religieuses nous ont offert une copie de cette statue qu'elles avaient dans leur monastère.

Statue de l'Enfant Jésus de Beaune

Statue Enfant Jésus de Beaune

Quant aux différentes dévotions consacrées à l'Enfant Jésus, nous pouvons mentionner :

- Le chapelet de l'Enfant Jésus ou la couronne du Saint Enfant Jésus ;

- La croix sauvegarde du saint Enfant Jésus de Prague ;

- La pratique des douze lundis ;

- La neuvaine du 17 au 25 de chaque mois ;

- Consécration au Saint Enfant Jésus ;

- Le petit Roi d'Amour de Mère Yvonne-Aimée de Malestroit.

On reviendra à l'occasion de plusieurs articles sur ces différentes pratiques de dévotion.

Articles en relation

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)