Categories

Icônes et statues du Bon Pasteur

Publié le : - Catégories : Jésus-Christ , Tous les articles

L'icône du bon Pasteur était pour les premiers chrétiens la figure religieuse par excellence. Ils représentaient le divin Sauveur sous cette forme, laquelle correspondait bien au  génie de l'art chrétien antique. On peut dire que l'image du bon Pasteur était pour nos pères dans la foi à cette époque ce que l'image du Crucifié est pour les fidèles de nos jours.

Ce personnage du bon Pasteur est bien présent dans la Bible, source par excellence de l'inspiration des artistes chrétiens. Mais l'image du pasteur se trouve aussi  dans l'art païen  chez les grecs et les romains et est antérieure à l'art chrétien ; l'origine de ce sujet est rattachée au culte d'Hermès représenté avec une brebis sur les épaules, d'où le nom Hermès-criophore (porteur de brebis). Ainsi nous devons à cette légende d'Hermès un genre de représentations  du bon Pasteur très bien attesté dans l'art grec et gréco-romain avec des variantes et des significations diverses. Mais ce n'est pas notre propos de nous étendre sur ces images païennes du pasteur  avec une brebis sur les épaules, la scène familière devait se rencontrer fréquemment à la campagne. 

Même si la présence de ce thème du bon Pasteur autant dans l'ancien que dans le nouveau Testament est la raison principale de sa présence dans l'iconographie chrétienne, il en reste pas moins que l'art chrétien a puisé en partie son inspiration dans l'art classique, comme l'atteste très clairement cette statuette du bon Pasteur  :

Statue du bon Pasteur

- la jeunesse du visage rappelle quelques statues d'Apollon,

- cette statuette est d'un art si accompli que certains ont douté qu'un ouvrage à ce point excellent puisse sortir des mains d'un artiste chrétien. Cette statuette qui date du milieu du IIIe siècle a pu être commandée par un fidèle chrétien à un sculpteur païen. Quoiqu'il en soit de l'artiste, les spécialistes sont unanimes à reconnaître dans cette statuette une inspiration chrétienne.

L'icône du bon Pasteur dans la bible

Si l'art païen a été  en partie une source d'inspiration, c'est surtout dans les saintes Ecritures que les chrétiens ont puisé ce thème

Le bon Pasteur dans l'ancien Testament

Le prophète Ezéchiel nous montre Dieu comme étant le bon Pasteur, et le monde son bercail (cf Ez ch. 34). Ce bon Pasteur s'occupe de ramener ses brebis dispersées à travers les rochers pour les mener paître dans les pâturages les plus fertiles. Il va chercher celles qui étaient perdues. David, dans le psaume 22, compare son Seigneur à un berger : "le Seigneur est mon berger, il me conduit et rien ne me manquera".

Ezéchiel et Isaïe prophétisèrent la venue d'un Pasteur unique qui conduira ses brebis au pâturage, portera sur ses épaules les brebis fatiguées…" (cf Isaïe 44, 28). Evidemment, Ce Pasteur unique est Jésus, notre Sauveur.

Icône du bon Pasteur

Jésus Christ est l'icône du bon Pasteur

Ainsi Jésus, en se comparant au bon Pasteur d'une part reprenait une image familière aux juifs pieux de son époque et d'autre part montrait qu'en Lui se réalisait ces prophéties. A la différence des mercenaires, le bon Pasteur ne fuit pas à l'aspect du loup, mais donne sa vie pour ses brebis ; le bon Pasteur abandonne ses brebis dans le désert pour aller à la recherche de celle qui s'est perdue, et la ramener en les mettant sur ses épaules. (cf st Jean, X, 1 - 19 ; st Luc, XV, 1 - 17 ; Mt XVIII, 12 et sq).

Ces paraboles vivantes frappent l'esprit des auditeurs et l'on comprend pourquoi les premiers chrétiens prenaient plaisir à représenter de telles scènes. Combien de chrétiens, convertis du paganisme, ne se reconnaissaient-ils pas dans cette brebis perdue que le Sauveur met sur ses épaules pour la ramener au bercail ?

De la bible aux premières fresques du bon Pasteur

Quand nous pensons à l'icône du bon Pasteur, la première image qui nous vient à l'esprit, est celle d'un pasteur qui porte une brebis sur ses épaules. Si ce modèle est le plus fréquent il n'est pas le seul comme l'attestent les icônes, fresques, mosaïques  et sarcophages dans l'art chrétien des premiers siècles. Les représentations du Bon Pasteur étaient assez variées : on y trouvait des bergers figurés dans diverses attitudes ;des scènes pastorales d'un caractère général et à côté des pasteurs qui portent la brebis sur ses épaules ;il existe des images où le pasteur tient l'agneau dans ses bras. 

En fin de compte les images du bon Pasteur dans l'art chrétien se ramènent à deux séries  de représentations :

- le Pasteur portant sur ses épaules la brebis retrouvée,

- le Pasteur gardant son troupeau avec beaucoup de variantes.

On retrouve ainsi l'origine de ces deux thèmes dans l'évangile de saint Jean où Jésus se compare au bon Pasteuret dans l'évangile de saint Luc avec la parabole de la brebis perdue.

La brebis et le pon Pasteur

Sens spirituels du Bon Pasteur

Le Bon Pasteur portant la brebis sur ses épaules peut avoir plusieurs sens spirituels :

- c'est le Christ qui retrouve le pécheur pénitent et le reconduit au bercail de l'Eglise parmi les saints,

- ou la brebis chargée sur les épaules est l'âme du défunt que le Sauveur introduit parmi les élus.

Ce deuxième sens se trouve clairement exprimé dans la liturgie grecque.

Il est intéressant de rappeler que cette parabole de la brebis perdue, dans l'Evangile de saint Luc, est suivie de la parabole de la drachme perdue et de la parabole de l'Enfant prodigue. Ces trois paraboles ont la même finalité comme l'atteste leur conclusion quasiment identique ; la joie causée dans le Ciel par la conversion d'un pécheur touché par la Miséricorde infinie de Dieu, qui ne se lasse pas d'attendre le Fils prodigue, de courir après la brebis perdue ou de remuer ciel et terre pour retrouver la drachme égarée.

La plus ancienne représentation du bon Pasteur est une fresque d'un plafond de la catacombe de Domitille de la fin du 1er siècle (fig 9874 col 2309). L'époque où la représentation du bon Pasteur a eu plus de vogue semble être les IIIe et IVe siècles.

Icône de la brebis retrouvée

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)