Categories

Recherche dans le blog

Objets bénis et talismans - Partie 2

Le Christ, source de toutes bénédictions

Le Christ est la source de toutes les bénédictions

Nous poursuivons nos explications à propos de l’objet béni et du talisman ; cela nous amène à étendre notre regard jusqu’à l’occultisme et l’ésotérisme.

L’objet béni : une occasion ou un signe

A la différence du talisman, la cause du don spirituel obtenu par l'intermédiaire de l'objet béni est tout à fait déterminé, c'est Dieu, et très souvent par l'intercession de ses saints. Aucune force ou énergie occulte n'est attribuée à l'objet béni. Par conséquent l'objet béni, par soi, ne peut rien causer mais est seulement une occasion, un signe.

Le talisman et les forces occultes

Pour le talisman, il en est tout autrement, le mage fait croire que c'est le talisman qui est vraiment cause du "bienfait" recherché, alors que c'est une force spirituelle occulte que le magicien a tout intérêt à cacher. En effet, puisque en fin de compte cette force occulte n'est qu'un appel au démon, si les gens savaient cela, un  grand nombre de personnes n'iraient plus voir les  magiciens, mages et autres personnes adonnées à l'occultisme.

Ce qui nous permet de discerner cette action du démon dans les talismans, c'est la disproportion entre l'effet obtenu et le moyen employé. Un objet matériel ne peut pas causer, par lui-même des guérisons.

Esotérisme et démon

Ce n'est pas sans raison que l'Eglise condamne l'usage des amulettes, la consultation des mages, gourous, tireurs de carte, les praticiens de l'occultisme, etc...

Cette puissance du magicien ne peut venir que du démon, car Dieu  a confié les réalités spirituelles à l'Eglise qui a le pouvoir de discerner les charismes. Par conséquent un pouvoir de guérison qui fait appel à des forces mystérieuses et qui n'a pas été contrôlé par l'Eglise, doit nous être suspect, même si le  guérisseur est de bonne foi et ne cherche que le bien de ses patients.

Dans toutes les pratiques superstitieuses, il y a l'attente d'une efficacité mystérieuse, supérieure à l'ordre des moyens utilisés, qui est une invitation  au moins  tacite à l'intervention d'un esprit qui, dans de tel cas, ne peut être que le démon. Même si la fin est bonne, c'est là une manière de pacte avec l'ennemi de Dieu et le nôtre, car nous sommes en guerre avec le Démon et nous ne pouvons sans trahison et injure à Dieu demander son aide.

L’énergie occulte

Il faut bien savoir que ces forces occultes ou énergies occultes ne sont pas en soi mauvaises : puisqu'elles sont des créatures de Dieu, elles ne peuvent être que bonnes. Mais elles appartiennent à un monde ambigu depuis qu'il est tombé sous la puissance de Satan en raison du péché de nos premiers parents. Ainsi donc ce ne sont pas les forces occultes qui sont en cause, mais les entités qui gouvernent ce monde occulte, à savoir des anges déchus, qui se serviraient de ces énergies pour interférer avec nous.

L’Eglise, source de bénédictions

En tant que catholiques, nous ne devons pas avoir de rapport avec le démon et tout ce qui est sous sa domination. Nous somme fils de l'Eglise, et c'est par l'Eglise que nous recevons tous les bienfaits d'origine spirituelle :

  • soit directement de Dieu, des anges ou des saints dans le ciel ;
  • soit par l'intermédiaire des sacrements, signes sensibles institués par le Christ, ou des sacramentaux, autres signes sensibles provenant de l'Eglise ;
  • soit par l'intermédiaire de personnes charismatiques dont les charismes ont été reconnus par un jugement de l'Eglise comme provenant de Dieu.

Objets bénis et mentalité superstitieuse

Pour éviter tout mentalité superstitieuse ou magique dans l'usage des objets bénis, il ne suffit de s'en remettre à l'autorité de l'Eglise, il faut aussi ne pas oublier le mode d'action des objets bénis qui est bien différent des talismans comme il a été clairement expliqué ci-dessous, mais qu'il est bon de le rappeler une nouvelle fois :

les objets bénis ne sont pas des causes mais seulement des occasion ou des signes de l'action divine par laquelle nous recevons les bienfaits célestes ou même corporels et temporels.

Ce recours à l’Eglise est d’autant plus important que l’occultisme ou l’ésotérisme peut se servir d’objets religieux ou de symboles chrétiens…

Conclusion

Dans ce domaine de l'occultisme et de l'ésotérisme règne une grande confusion. Pour s'en convaincre il suffit de regarder le nombre de sites où les auteurs font appel indifféremment aux pratiques ésotériques ou chrétiennes. C'est pour cette raison que nous avons publié plusieurs articles à ce sujet. Si des notions ou explications présentées ici vous paraissent obscures ou même erronées,  n'hésitez pas à laisser un commentaire. C'est avec plaisir que nous vous donnerons les éclaircissements désirés et que nous répondrons à vos objections.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

2 commentaires

Père Dominique Savio Marie - 04/12/2020 12:47:55


Le baptême est avant tout un sacrement ; un pendentif non religieux n'a pas grand sens. De plus il est fort possible que ce pendentif ait été soumis a des forces occultes. C'est vraiment dommage de prendre le risque de soumettre un bébé a des puissances ésotériques. Le plus sûr, est donc de le détruire. Ne rigolons pas avec ces choses. Une simple médaille bénite de la sainte Vierge sera Oh ! combien plus utile !

Chantal - 04/12/2020 10:16:54


Si on reçoit en cadeau pour baptême une pierre orgonit avec le prenom préparé scrupuleusement par le vendeur une sorte de pendentif (cest le cas de ma fille) et les matériaux dont elle est faite doivent avoir des bienfaits pour elle est ce dangereux? Je dois la détruire ? Il existerait pas une autre façon ? P.ex la bénir à l'église par le prêtre?