Categories

Recherche dans le blog

La Croix-Sauvegarde de l'Enfant-Jésus de Prague

La dévotion à l'Enfant-Jésus s'est concrétisé au fil des siècles dans des exercices ou objets de piété dont certains ont acquis une popularité qui les rend très recommandables au peuple chrétien. Ces dévotions sont généralement issues de la dévotion à l'Enfant-Jésus de Prague ou celui de Beaune. On peut rajouter aussi le petit roi de grâce de soeur Yvonne-Aimée de Malestroit.

La croix sauvegarde du saint Enfant Jésus de Prague

C'est une croix de Malte contenant, au recto, l'image du Saint Enfant Jésus de Prague entourée de cette invocation "Saint Enfant Jésus bénissez-nous !"

Croix sauvegarde de l'Enfant Jésus de Prague

Recto de la croix

Sur les bras de la croix, sont gravés ces mots : "Et Verbum caro factum est" (Et le Verbe s'est fait chair ; cf Jn 1, 14) et les initiales V. R. S. de cette parole de Jésus "Vade Retro Satana" (retire-toi Satan ; cf Mt 16, 23 et Mc 8, 33).

Le rapprochement de ces deux versets peut surprendre, mais à regarder de près cela se justifie très bien, car Jésus, en s'incarnant, est venu détruire le royaume de Satan et délivrer l'homme de l'esclavage de Satan à qui il s'était librement soumis par le péché originel. Prenons bien conscience que cette parole, "le Verbe s'est fait chair" fait référence à l'événement le plus important de l'histoire humaine : la deuxième Personne de la sainte Trinité qui se fait homme en assumant une nature humaine, tout en ne perdant rien de sa nature divine : deux natures en une personne. C'est donc à bon droit que la chronologie de l'histoire de l'humanité se compte par rapport à la naissance du Christ, avant ou après Jésus-Christ.

La parole du Christ "Vade retro, Satana" est un puissant exorcisme contre les attaques du Démon. Prenons l'habitude de la répéter quand nous nous sentons assaillis par l'esprit de ténèbres et de mensonge.

Croix Sauvegarde de l'Enfant Jésus de Prague (recto)

Verso de la croix

Nous pouvons lire sur les branches latérales de la croix "Vive Jésus" ; c'est le Cri d'amour et de ralliement de saint François de Sales. L'usage du saint Nom de Jésus a été popularisé par saint Bernardin de Sienne, un franciscain du XVème siècle. Saint Jean-Paul II a réinstauré la fête du saint Nom de Jésus pour l'Eglise universelle au 3 janvier. Le seul emploi du saint Nom de Jésus avec foi et amour est terrible contre les démons.

Sur la branche supérieure de la croix sont inscrits les mots latins suivants : "Rex sum ego" (je suis Roi) ; le Christ est vraiment roi ; il l'a affirmé solennellement devant Pilate. Cette royauté est éternelle ; il l'a méritée par sa mort expiatrice sur la croix ; il est roi des coeurs, roi des intelligences, roi des volontés, roi des peuples, des nations. Si son royaume n'est pas de ce monde, il doit être dans ce monde. A propos de cette royauté du Christ, il faut relire l'encyclique "Quas Primas" du pape Pie XI, qui instaura la fête du Christ roi fixé au dernier dimanche d'octobre, mais déplacé au dernier dimanche de l'année liturgique dans la forme ordinaire du rit romain.

Mais malheureusement cette royauté est méconnue ; prions avec confiance et persévérance la demande du Pater "Adveniat Regnum Tuum" (que votre règne arrive) ; les initiales A R T sont gravées sur la branche du bas de cette croix. Après ces trois lettres se trouvent les deux premiers mots de la salutation angélique, car c'est par Marie que le Christ nous a été donné, toutes les grâces viennent par Marie : elle est la Médiatrice de toutes grâces.

Au centre du verso de la croix se trouve l'anagramme du nom de Jésus IHS, popularisé par les jésuites.

L'Enfant Jésus de Prague

Bienfaits de cette croix

Cette croix sauvegarde a été approuvée et bénie par saint Pie X.

Nombreuses sont les grâces de tout genre obtenues par le port de cette croix, justement appelée SAUVEGARDE. Des personnes qui la portaient avec confiance ont été préservées de graves accidents, d'autres ont été guéries en la baisant, aussi constitue-t-elle un précieux bouclier sur lequel viennent se briser les traits de l'ennemi de tout bien.

Cette croix Sauvegarde se trouve parfois assemblée à la couronne ou chapelet de l'Enfant-Jésus composé de 15 grains dont 12 en l'honneur des mystères de l'Enfance. Pour cette raison cette couronne est appelée chapelet de l'Enfant-Jésus de Prague. Mais c'est une appellation inexacte, car ce petit chapelet du saint Enfant-Jésus a été donné par Jésus lui-même à la vénérable Soeur Marguerite du Saint Sacrement carmélite de Beaune (1619 - 1648) et il est tout à fait indépendant de l'Enfant Jésus de Prague. Nous aurons l'occasion de parler plus longuement de cette vénérable et de la dévotion au saint Enfant Jésus, le Petit Roi de Grâce, qui a une origine surnaturelle.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire