Categories

Recherche dans le blog

FAQ à propos du chapelet et du rosaire

Diptyque des 20 mystères du Rosaire

Q'est-ce que le chapelet ?

Le chapelet est une prière mariale composée de 50 "Je vous salue Marie...", réparties en 5 dizaines, chacune d'elles commence par un "Notre Père..." et se termine par un "Gloire au Père..." ; à chaque dizaine est associé un mystère de la vie du Christ. Nous avons réalisé un dépliant qui explique en détail comment prier le chapelet : Dépliant sur la manière de réciter le chapelet

Le mot chapelet désigne aussi l'objet de piété avec lequel on prie le chapelet afin de libérer l'esprit du comptage des dix "Je vous salue Marie" de telle sorte qu'il soit plus disponible pour la méditation des mystères.

Quel est l'origine du mot chapelet ?

Le mot chapelet est un diminutif du vieux français Chapel, couronne ou petit chapeau. Ainsi Le chapelet tire son nom de la couronne que l'on plaçait sur la tête des statues de la Vierge Marie. L'ensemble des Pater et Ave, qui le composent, formant comme une couronne spirituelle de prières, offerte à la sainte Vierge a été dénommé chapelet. La récitation des trois chapelets fut appelé, pour la même raison, rosaire, c'est-à-dire couronne de roses spirituelles.

chapelet en nacre

Quelle différence y a-t-il entre le rosaire et le chapelet ?

A l'origine, on parlait du psautier de la Vierge pour la dévotion qui consistait à prier à la suite 150 "Je vous salue Marie" par référence à l'office divin où l'on priait les 150 psaumes de David. Pour la prière d'un tiers seulement du psaume de Marie, soit 50 "Je vous salue Marie", on employait le mot rosaire.

Depuis longtemps l'expression Psautier de Marie est tombée en désuétude ; de nos jours, le mot chapelet est employé pour la prière de 50 "Je vous salue Marie" et le mot le rosaire signifie alors la prière de trois chapelets. Certaines langues, comme l'espagnol ou le portugais emploient le même mot pour la prière des 50 ou 150 "Je vous salue Marie".

A Fatima la sainte Vierge a-t-elle demandée de prier tous les jours le chapelet ou le rosaire ?

A Fatima la Vierge Marie a demandé de prier tous les jours le chapelet. A ce sujet il y a une certaine confusion du fait qu'en portugais il y a seul mot pour dire le chapelet ou le rosaire. Soeur Lucie de Fatima a bien précisé la chose comme nous l'indiquons ici : https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/apparitions-vierge-marie-fatima-rosaire-chapelet-n184

Note-Dame de Fatima

Le mois d'octobre est traditionnellement consacré au Rosaire avec la fête du 7 octobre. Mais quelle est l'origine de cette attribution ?

Cette attribution du mois d'octobre comme consacré au Rosaire est assez récente puisque qu'elle remonte au XIXe s. à l'initiative d'un père dominicain espagnol.

Ce religieux dominicain exclaustré, le P. José Peralta y Marques, recteur d'une ancienne église dominicaine à Ecija (Andalousie), souhaitait doubler l'efficacité du mois de Marie, dans sa paroisse, par un autre mois de prière mariale. Il demanda à un confrère de lui rédiger une sorte de tract préparatoire. Le P. José-Maria Moran, décédé en 1884, ainsi sollicité, se demanda bientôt s'il n'y avait pas lieu d'élargir la proposition d'un tel projet. Aussi est-ce à l'ensemble de l''épiscopat espagnol qu'il adressa son opuscule "Le mois du Rosaire et le mois d'octobre" (traduit en français par l'abbé Thiveaud en 1891). La pratique du mois du rosaire se propagea assez rapidement et elle sera institutionnalisée officiellement par Léon XIII dans une lettre encyclique.

Depuis Jean-Paul II, le rosaire comprend-il trois ou quatre chapelets ?

Dans sa lettre apostolique Rosarium Virginae Mariae, saint Jean-Paul II ajoute une quatrième série de mystères pour la récitation du rosaire. Certains en concluent que le rosaire comprend maintenant quatre chapelets. Mais c'est inexact, le rosaire reste constitué de trois chapelets avec la possibilité de choisir trois séries de mystères parmi quatre. Ceci étant, il n'est pas interdit de prier quotidiennement les quatre séries de mystères.

Chapelet avec 20 dizaines

Un chapelet avec 20 dizaines

y a-t-il des indulgences particulières attachées à la prière du chapelet ?

Oui, il y a une indulgence plénière attachée à la récitation du chapelet ; voici l'extrait du recueil officiel des indulgences concernant le rosaire :

§ 1. Une indulgence plénière est accordée au fidèle qui

1° récite pieusement le Rosaire marial dans une église ou un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, au sein d’une association de fidèles et en général lorsque plusieurs se retrouvent pour une fin honnête ;

2° s’unit pieusement à la récitation de cette prière par le Souverain Pontife, retransmise par la télévision ou la radio.

Dans les autres cas, l’indulgence est partielle.

Le Rosaire est une forme de prière, dans laquelle à la récitation de quinze dizaines de « Je vous salue, Marie », intercalées du « Notre Père », on joint respectivement la pieuse méditation d’autant de mystères de notre rédemption.

En ce qui concerne l’indulgence plénière liée à la récitation du Rosaire marial, on établit ceci :

a) Il suffit d’en réciter seulement le tiers ; mais les cinq dizaines doivent être récitées sans interruption ;

b) A la prière vocale doit s’ajouter la pieuse méditation des mystères ;

c) Dans la récitation publique, les mystères doivent être énoncés selon la coutume locale approuvée ; dans la récitation privée, il suffit que le fidèle joigne à la prière vocale la méditation des mystères.

ENCHIRIDION INDULGENTIARUM (Quarta editio, mense iulio 1999)

https://www.vatican.va/roman_curia/tribunals/apost_penit/documents/rc_trib_appen_doc_20020826_enchiridion-indulgentiarum_lt.html

Où et quand peut-on prier le chapelet ?

Le chapelet peut être prié n'importe où et à n'importe quelle heure. Nous devons faire attention à éviter ce qui nuit au recueillement et ce qui est source de distractions. Il est important de ne pas transformer le chapelet en une prière purement vocale.

Qu'est-ce que le rosaire perpétuel ?

Le rosaire perpétuel est une pratique de dévotion, née au XIIe s., qui consiste à la prière continuelle, nuit et jour, du chapelet par des personnes qui se relient continuellement selon un horaire fixé. Nous avons consacré un article de notre blog à cette pratique de dévotion : https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/qu-est-ce-que-le-rosaire-perpetuel--n308

Qu'est-ce que le rosaire vivant ?

Le rosaire vivant est né au XIXe s. sous l'inspiration de la Bienheureuse Pauline Jaricot. Des groupes de fidèles composés de 15 associés s'engagent à réciter chaque jour une dizaine du chapelet. De cette manière, un rosaire a été prié. Sur cette dévotion nous avons rédigé deux articles sur notre blog :

Qu'est-ce que le rosaire vivant ?

Développement et expansion du Rosaire Vivant de Pauline Jaricot

Que sont les équipes du rosaire ?

Le mouvement des Equipes du Rosaire, qui se réclame de la visée missionnaire de la Bienheureuse Pauline Jaricot, a été fondé en 1966 par le dominicain Joseph Eyquem et Mme Colette Couvreur. Ce mouvement anime des petits groupes de prière à domicile, en milieu de baptisés peu pratiquants. Les responsables en sont des laïques, sous l'autorité de l'épiscopat.

Saint Dominique et le rosaire

Est-ce que saint Dominique est l'inventeur du rosaire ?

Jusqu'à la fin du XIXe s. il était admis que saint Dominique avait institué le rosaire tel que nous le connaissons aujourd'hui. Mais des recherches menées séparément par un un jésuite et un dominicain montrent qu'il n'en est pas ainsi et que le rosaire s'est formé petit à petit. Pour en savoir plus vous pouvez consulter cet article de notre blog : Dominique et l'invention du Rosaire

Quel rôle a joué Alain de la Roche ?

Dominicain du XIVe s., Alain de la Roche a été le génial inventeur des confréries du rosaire et leur a donné l'impulsion initiale, comme vous pouvez le lire dans cet article de notre blog : Alain de la Roche et le rosaire

Alors comment s'est formé le rosaire ?

A l'origine, la prière de 150 Ave Maria remplaçait la prière du psautier de David pour ceux qui ne savaient pas lire. Mais la division en dizaine avec un mystère associé à chacune d'elles provient des Chartreux Rhenans du XIVe s.. Vous aurez plus de détails dans ces articles de notre blog :

https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/origine-devotion-rosaire-chapelet-vierge-marie-n281

https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/origine-rosaire-chartreux-partie-chapelet-n283

https://www.traditions-monastiques.com/fr/blog/origine-rosaire-forme-definitive-dominicains-chapelet-pie-n284

Le Secret du Rosaire de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Quelles lectures sur le rosaire conseillerez-vous ?

"Le secret de Marie pour se convertir et se sauver" de saint Louis Marie Grignion de Montfort, disponible sur notre site : 

- Lettre apostolique "Rosarium Virginis Mariae" du Pape Jean-Paul II (16 octobre 2002)

D'autre part, les papes récents ont beaucoup parlé du rosaire, notamment Léon XIII, qui est appelé le Pape du Rosaire. Sur ce sujet, vous trouverez de larges extraits des interventions pontificales dans ces deux livres publiés par les moines de Solesmes :

- "Les Enseignements pontificaux et conciliaires : le saint Rosaire"

- "Le Rosaire dans l'enseignement des Papes"

Est-ce qu'un chapelet cassé perd sa bénédiction ?

Un chapelet dont certains maillons se décrochent ne perd pas sa bénédiction ; il suffit de le raccrocher. Vous pouvez même remplacer 3 ou 4 grains, la bénédiction n'est pas perdue ; ce remplacement peut se réaliser plusieurs fois. Nous avons traité ce sujet dans un article de notre blog : Que faire avec un chapelet cassé ?

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire