Categories

Saint Maximilien Kolbe et la Médaille Miraculeuse

Publié le : - Catégories : La Médaille Miraculeuse , La Vierge Marie , Tous les articles

Saint Maximilien Kolbe

Saint Maximilien est bien connu non seulement par sa mort comme martyr de la Charité à Auschwitz en 1941, mais aussi par sa dévotion envers la Vierge Marie, l'Immaculée Conception et sa fondation de la Milice de l'Immaculée.

Un converti de la Médaille Miraculeuse

Ce que les fidèles connaissent peut-être un peu moins c'est le rôle joué par la médaille miraculeuse dans la fondation de la Milice de l'Immaculée.

Tout commença avec le récit de la conversion d'Alphonse Ratisbonne entendu le matin du 20 janvier 1917 ; ce jour là, au collège séraphique de Rome, le recteur donnait comme sujet de méditation cette conversion dont c'était le 75ème anniversaire.

Cette conversion miraculeuse de ce jeune juif eut à l'époque un énorme retentissement à Rome et en France. Cela se passait le 20 janvier 1842 dans la ville éternelle. Alphonse Rationne, alors en voyage d'agrément, visitait Rome ; simplement pour faire plaisir à un ami, il portait depuis quelques jours la médaille miraculeuse et lui avait promis de réciter tous les jours le "Souvenez-vous" de saint Bernard. Il se trouvait avec lui dans une église ; pendant que son ami alla à la sacristie pour régler une affaire d'obsèques, Alphonse admirait l'église. Tout à coup lui apparait la sainte Vierge, pleine de douceur et de majesté, telle qu'elle est sur la Médaille Miraculeuse. La Vierge lui fait signe de la main de s'agenouiller ; elle ne dit rien mais Alphonse comprend tout : d'incrédule qu'il était, il devint croyant et toutes les vérités de la Religion catholique devinrent évidentes pour lui. Si vous désirez en savoir sur cette conversion semblable à celle de saint Paul, vous pouvez lire la lettre de l'Abbaye saint Joseph qui raconte la vie d'Alphonse Ratisbonne.

Statue de la Vierge de la Médaille Miraculeuse

Résolutions de saint Maximilien Kolbe

Le récit de cette conversion miraculeuse ne laisse pas saint Maximilien indifférent. Nait en lui alors l'intime conviction de la nécessité de fonder une milice dévouée à la Vierge Marie et ayant la Médaille Miraculeuse comme symbole. Pour le frère Maximilien cette conversion avait d'autant plus de force qu'elle avait été officiellement reconnue en son temps par le cardinal vicaire de Rome comme miraculeuse : "L'Eminentissime et Révérendissime Cardinal vicaire dans la ville, a dit, prononcé et définitivement déclaré qu'il constate pleinement du vrai et insigne miracle opéré par le Dieu très bon et très grand, par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, dans la conversion instantanée et parfaite d'Alphonse-Marie Ratisbonne du judaïsme."

De ce fait la dévotion de saint Maximilien Kolbe envers la Mère de Dieu franchit un degré supérieur. Sa croyance, notamment dans le pouvoir de la Vierge Marie à travers le mystère de son Immaculée Conception, fut raffermie. A travers l'exemple éloquent de la conversion de Ratisbonne, le frère Maximilien perçut que la simple invocation à l'Immaculée Conception était à même de faire tomber tous les obstacles. Avec la générosité et la fougue de ses 23 ans, il dressa instantanément une sorte de plan de bataille.

Idée de la Milice de l'Immaculée

Il s'agissait ni plus ni moins de conquérir le monde au Christ. Le moyen de cette conquête serait le recours et l'abandon à Marie Immaculée. Pour armée il pensa à une milice, une chevalerie, dont la belle Dame serait la mère du Christ, l'arme favorite, le chapelet, la cuirasse, une foi très vive et le signe distinctif la Médaille de la rue du Bac.

Naissance de la milice de l'Immaculée

Le 16 octobre 1917 saint Maximilien se réunit au soir avec six compagnons, les premiers chevaliers de l'Immaculée. Les sept religieux s'agenouillèrent devant l'autel de l'Immaculée pour se consacrer entièrement à la Vierge Marie selon le programme de la Milice de l'Immaculée. Le seul prêtre du groupe, un roumain, bénit les médailles miraculeuses et les imposa aux six autres franciscains.


La Médaille MiraculeuseOrganisation de la Milice de l'Immaculée

Le but précis de cette milice était d'obtenir la conversion au Christ des pécheurs, hérétiques, schismatiques et particulièrement des franc-maçons. Dans cette perspective les membres de cette nouvelle milice devait se consacrer à l'Immaculée Conception pour en devenir de simples instruments. En signe de cette offrande totale, ils s'engageaient à porter sur eux la médaille miraculeuse. Une prière quotidienne était recommandée qui s'inspirait de l'inscription de la médaille de la rue du Bac : "O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui nous réfugions auprès de Vous et surtout pour les franc-maçons."

Selon un des premiers compagnons, le Père roumain, Joseph Pal, Saint Maximilien Kolbe était convaincu du pouvoir de la Vierge Marie manifesté dans la conversion de Ratisbonne et il encourageait à prier l'Immaculé pour qu'elle triomphe de toutes les hérésies et spécialement de la franc-maçonnerie.

Ainsi la méditation de la conversion de Ratisbonne, le 20 janvier 1917, constitua l'intuition créatrice de la Milice de l'Immaculée, qui était appelée à se répandre dans le monde entier. Pour plus  de détails vous pouvez consulter cette autre lettre de l'abbaye dans laquelle est racontée la vie de saint Maximilien.

Articles en relation

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)