Categories

Recherche dans le blog

Témoignages récents sur la Médaille Miraculeuse de la rue du Bac

Les miracles et bienfaits obtenus par la Médaille Miraculeuse de la rue du Bac sont innombrables ; ce n'est pas sans raison qu'elle porte se nom de Médaille Miraculeuse.

On prend plaisir à raconter certaines histoires qui rappellent ces bienfaits. Généralement ces faits sont assez anciens. Cela pourrait laisser entendre que de nos jours cette médaille n'est plus aussi miraculeuse. Pour ne pas se laisser dominer par ce doute ou manque de foi, nous vous présentons des faits liés à la Médaille Miraculeuse qui se sont déroulés entre  1990 et 2000.

Médaille Miraculeuse argentée

La Médaille Miraculeuse sous le matelas

« J’avais lu sur le petit livret “La Puissance de la Médaille miraculeuse”, que des personnes avaient obtenu des grâces de la Sainte Vierge en cachant, par exemple, la médaille sous un matelas. Et il n’était pas nécessaire que la personne que l’on confiait soit au courant ; ce qui facilitait la tâche, car il n’y avait pas d’accord à obtenir !

Mon mari ne s’était pas confessé depuis au moins vingt ans et il n’avait pas communié depuis la même date. Il n’était pas hostile, il disait même qu’il croyait en Dieu, mais ne voyait pas “l’intérêt” des sacrements et se disait plutôt “agnostique”. C’était un gros souci également pour les enfants. Les plus grands souffraient de la situa­tion et les petits commençaient à se poser des questions : “Pourquoi papa ne communie-t-il pas ?” etc.

J’ai décidé de faire comme les “anciens” qui racontaient de si belles histoires au sujet de la médaille miraculeuse. J’ai cru en elle et j’ai fait comme j’ai lu : j’ai mis sous le matelas une médaille, et les enfants et moi avons commencé une neuvaine à Notre-Dame.

Les fêtes de Pâques approchaient, alors sans regarder mon mari, mais en me tournant plutôt du côté de la Sainte Vierge, je posai faiblement cette question à mon mari, redoutant la réponse :

— Quand penses-tu te confesser pour faire tes Pâques ? Et là, oh ! miracle, je l’entendis me répondre : — Je me confesserai à l’abbé X..., quand je rentrerai à la maison. (Nous étions chez mes parents).

Et c’est ce qu’il a fait, il s’est confessé et il a communié après vingt ans d’abandon. Bien sûr, il reste encore du chemin à faire, mais le bon Dieu sait mieux que nous comment il faut s’y prendre avec les âmes. Par cette grande grâce, la Sainte Vierge a montré à notre famille qu’il fallait toujours espérer et que les prières toutes simples, dites avec confiance, et le moindre petit acte fait par amour pour elle et Jésus, étaient écoutés. »

Une Médaille Miraculeuse et les liaisons dangereuses

« Par quelles épreuves les mères chrétiennes peuvent passer aujourd’hui ! Nous avions bien éduqué notre fille. Mais on ne peut surveiller les relations d’étudiantes.

Peu à peu, nous avions appris avec mon mari, qu’elle s’engageait dans une très mauvaise fréquentation. Sermons, raisonnements, réflexions sur l’avenir, rien n’y fît. Alors, en désespoir de cause, je lui offris une médaille miraculeuse avec une chaîne, lui deman­dant, pour me faire plaisir, de la porter sur ses vêtements, et de l’embrasser le soir en se couchant, en disant : “Ô Marie conçue sans péché...”, lui assurant que ce serait une protection pour elle.

Depuis, l’aventure a tourné court, et notre fille est redevenue comme avant. Toute ma reconnaissance à Notre-Dame. »

Médailles miraculeuses dorées

La Médaille Miraculeuse et les derniers sacrements

« Je remercie la très Sainte Vierge d’avoir obtenu la grâce que maman reçoive les derniers sacrements avant de mourir. Certes, elle avait toujours eu une vie droite, mais ne pratiquait plus depuis longtemps. La sachant très malade, j’avais accroché une médaille miraculeuse à la tête de son lit, et je récitais chaque jour la neuvaine pour elle. »

La Médaille Miraculeuse pour empêcher un divorce

« Grâce à la médaille miraculeuse, une séparation ne s’est pas terminée par un divorce. Malgré les pressions de la famille, la jeune femme n’a pas été jusqu’au bout. Et atteinte d’un cancer, elle est décédée après avoir vu plusieurs fois le prêtre. »

Statue de la la Vierge Miraculeuse, rue du Bac

Encore une Médaille Miraculeuse dans un matelas

« Je remercie la très Sainte Vierge pour ma fille. Elle avait depuis peu une amitié qui n’avait pas d’avenir possible : lui était divorcé et sans pratique religieuse. Mais les sentiments prenaient hélas ! le dessus. Alors, j’ai suivi le conseil que l’on m’a donné : mettre une médaille miraculeuse dans son matelas et prier avec confiance.

Eh bien, contre toute attente, elle a rompu avec lui. Depuis, son caractère est devenu bien meilleur, et la paix règne de nouveau à la maison. Pour moi, c’est une grâce immense, et je ne remercierai jamais assez la Vierge Marie. »

Si vous avez vous-même bénéficiez de la protection de la  sainte Vierge par l'intermédiaire de la Médaille Miraculeuse, vous pouvez partager votre témoignage en rédigeant un commentaire.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

2 commentaires

Père Dominique Savio Marie - 03/05/2021 10:27:04


Merci beaucoup pour votre beau témoignage. Rendons grâce à Dieu et remerciements à notre Mère du Ciel surtout en ce mois de mai.

Jennifer - 02/05/2021 17:19:37


Depuis que je porte la Médaille Miraculeuse + la prière quotidienne (inscrite dessus), je suis TRES croyante. La prière fait partie de ma vie. Je vais à la Sainte Messe tous les jours. Jésus est le centre de ma vie. J'ai reçu tellement de grâces…. et d'amour… Offrez-en à ceux qui en auraient besoin. Elle est vraiment miraculeuse. Merci infiniment Sainte Vierge Marie.